Sport

Seydou MBOMBO NJOYA, désormais membre du comité exécutif de la CAF

Seydou MBOMBO NJOYA, désormais membre du comité exécutif de la CAF

Le président par intérim de la Fédération Camerounaise de Football vient d’être élu comme membre du comité exécutif de la Caf. Il remplace le Tchadien Adoum DJIBRINE comme représentant de la zone centrale au sein du comité exécutif.

Le camerounais a remporté l’élection haut la main avec 45 voix pour et 07 voix seulement pour celui qu’il challengeait. D’une certaine manière, il vient compenser le départ de Issa Hayatou du Comité Exécutif de la CAF. Son entrée au sein de l’organe exécutif de l’instance faîtière du football africain marque également une certaine réconciliation entre les acteurs de ce directoire et le Cameroun. Puisqu’on avait remarqué qu’avec les débuts de Ahmad Ahmad, le Cameroun était comme à exclure. Puisqu’il semblait vouloir tout effacer du précédent présent. Une attitude qui aura justifier le départ du patron de la communication Junior Binyam à l’époque. Mais très vite Ahmad Ahmad va réinscrire le Cameroun dans ses bonnes grâces. Mais il se faisait déjà un peu tard pour lui. Et même la désignation du brillant camerounais Alex SIEWE à la tête de la communication de l’organisation, ne changera rien.

C’est une nouvelle aventure pour celui qui assure l’intérim de la direction du football africain. Mais déjà rappelons que le comité exécutif où siège désormais Seydou MBOMBO NJOYA est l'organe de supervision de la CAF. Il se compose de vingt et un membres, dont un président et deux vice-présidents. Ils sont élus par moitié tous les deux ans. La durée du mandat d'un membre est de quatre ans. Il y est donc pour les quatre prochaines années. C’est le comité exécutif qui supervise les actions de la CAF sur le terrain. C’est lui qui au nom de la CAF organise et administre les principales compétitions continentales, qu'elles soient destinées aux sélections, comme la Coupe d'Afrique des nations et le Championnat d'Afrique des nations, ou aux clubs, comme la Ligue des champions, la Coupe de la confédération et la Supercoupe de la CAF.

Maintenant, l’élection de Seydou Mbombo Njoya à cette responsabilité pose un autre problème. Etant donné qu’il n’assure que l’intérim à la tête de la fédération. Peut-on considérer qu’il y est nommé intuitu personae ? Ce qui veut dire que même s’il arrivait qu’avant les quatre années (durée du mandat au sein du comité exécutif), un autre président venait à être élu à la tête de la fédération au Cameroun, Seydou NJOYA conserverait sa fonction au sein du Comité Exécutif ?

Stéphane NZESSEU