Sport

Samuel Eto'o : « je trouve Abdouraman brillant, j'ai eu l'opportunité de collaborer avec lui »

Samuel Eto'o : « je trouve Abdouraman brillant, j'ai eu l'opportunité de collaborer avec lui »

Dans un entretien avec nos confrères du média public, l’ancien capitaine des Lions Indomptables du Cameroun, parle aussi de sa tournée dans plusieurs régions de notre pays.

Samuel Eto’o Fils en vedette ce vendredi 12 février 2021 sur la Crtv, le média du contribuable camerounais. Ce sera le temps d’une émission simultanée sur Crtv News, Crtv Sports et Crtv Web. Dans un extrait de l’émission qui circule sur la toile camerounaise, le joueur donne son avis sur la situation du football camerounais. Il parle aussi de l’ambiance turbulente qui se déroule actuellement à la fédération camerounaise de football (Fecafoot).

«Le football, c’est une question d’opinion. Et le plus important c’est la victoire finale. Quand vous regardez un problème du football et demandez-vous comment il peut gérer 23 bonshommes qui ont des émotions différentes. C’est cela. Il y a eu une équipe à la tête de la Fédération ces deux dernières années », clame le joueur à la retraite.

Abdouraman

Il estime par ailleurs que les gens doivent fédérer des énergies pour la bonne marche des choses. « Le Tribunal Arbitral du Sport a été saisi par des compatriotes parmi lesquels un Abdouraman que je trouve particulièrement brillant et j’ai eu l’opportunité de collaborer avec lui. Mais ce n’est pas le plus important pour moi. Le plus important pour moi c’est qu’on se mette ensemble, qu’on rédige ces textes, qu’on aille aux élections et que le plus tôt possible nos enfants jouent», poursuit-il, avant de faire un clin d’œil sur sa tournée nationale.

«Je suis d’abord Camerounais et je peux me déplacer partout. Cette fois-ci, j’ai décidé d’aller voir de mes propres yeux ce qui se passe un peu partout dans le domaine qui est le mien. Je suis allé à l’Extrême-Nord pour être proche, écouter le dirigeant qui met son argent dans le football juste par passion. Quelles sont ses difficultés ? Comment pouvons-nous l’accompagner ?», argumente-t-il.