Sport

Football: Anthony Baffoe démissionne de son poste de vice-président de la CAF à 6 mois de la CAN

Football: Anthony Baffoe démissionne de son poste de vice-président de la CAF à 6 mois de la CAN

Anthony Baffoe affirme que sa démission du poste de vice-président de la Confédération africaine de football est due à des raisons personnelles.

La Confédération africaine de football (CAF) a sorti un communiqué en rapport avec la démission d’Anthony Baffoe son vice-président. Il ne s’agit pas d’une intox ou d’une rumeur, Baffoe n’est plus vice-président de la CAF depuis le 30 juin 2021. C’est une décision personnelle qui a pris effet à partir d’hier.

«C’est une décision que j’ai prise il y a trois mois pour des raisons personnelles. Le voyage qui a commencé en novembre 2017 se termine tristement, laissant place au début d’un nouveau voyage. Je me considère chanceux d’avoir servi la CAF et d’avoir été à l’avant-garde de l’administration du jeu sur le continent. Loué soit le Tout-Puissant Allah. Je suis reconnaissant au Comité exécutif de la CAF dirigé par Patrice Motsepe pour l’opportunité qui m’a été offerte, sans oublier l’ancien président de la CAF, Ahmad Ahmad, qui a vu le potentiel en moi de première main. Je pars la tête haute car, avec votre soutien, nous avons franchi de nombreuses étapes et de nombreux obstacles en ce qui concerne le développement et la promotion du football africain. En tant que premier footballeur à occuper un poste de direction aussi élevé, je suis convaincu que je ne serai pas le dernier. Mes collègues légendes, merci pour le soutien et ma famille pour avoir toujours été mon rocher», a déclaré Anthony Baffoe.

Pour la petite histoire, le ghanéen Anthony Baffoe est né le 25 mai 1965 à Bonn (capitale de l’ancienne République Fédérale d’Allemagne). L’international ghanéen de football, a évolué au poste de défenseur. Il était réputé rude sur l’homme dans son jeu. Il a fait l’essentiel de sa carrière en Allemagne, mais il a passé également deux ans au FC Metz. Il compte 16 sélections en équipe du Ghana avec laquelle il dispute la finale de la Coupe d’Afrique des Nations 1992, perdue face à la Côte d’ivoire. Il est d’ailleurs l’auteur du tir au but fatal pour le Ghana.

Plus tard, il a intègré la Fédération ghanéenne de football. En 2006, le multilingue est nommé responsable des relations internationales au sein de ladite fédération. Dans la même mouvance, il est coopté comme membre du Comité d’organisation local de la Coupe d’Afrique des Nations «Ghana 2008». Après, il intègre la CAF où il fera valoir ses qualités : amoureux du travail bien fait, Anthony Baffoe ne s’est pas souvent accommodé d’un certain type de comportement de ses pairs, au Caire. Tout comme pendant son fonctionnement, il était contre toutes formes de tricherie. C’est un homme rigoureux, un homme de principes.

Veron Mosengo-Omba le Secrétaire général de la CAF, a remercié Anthony Baffoe pour ses services et lui a souhaité bonne chance dans ses futurs projets.

Liliane N.