Sport

Chan 2021 : L'engouement des cCamerounais est manifeste

Chan 2021 : L'engouement des cCamerounais est manifeste

Contrairement aux prédictions des oiseaux de mauvaise augure, le constat est clair : Nombreux sont les compatriotes d’Albert Roger Milla- Samuel Eto’o Fils – Rigobert Song Bahanag… qui continuent de gonfler les files d’attente devant les sites prévus pour l’achat des tickets d’entrée dans les stades.

Certains confrères parlent de centaines de personnes, femmes – enfants – jeunes et moins jeunes qui, parfois n’hésitent pas à se mettre en rang aux premières heures de la matinée, décidés à ne pas bouger tant qu’ils n’obtiennent pas satisfaction.

C’est le même constat qui est fait dans les différents points de vente à Yaoundé – Douala – Limbe – Buea…

Respect des mesures barrières

C’est ce qu’impose la pandémie du Corona Virus. A cet effet, Narcisse Mouelle Kombi – ministre des Sports et de l’Education Physique a signé il y’a quelques jours, un communiqué dans lequel il réitérait les décisions prises par les instances internationales du sport roi, notamment  la Confédération Africaine de football et la Fédération Internationale de Football concernant le protocole de protection contre le Covid 19.

On peut par exemple relever que : « Le taux d’occupation des stades lors des compétitions a été ainsi établi – 25% pour tous les matches des groupes, y compris le match d’ouverture – 50% pour les demi finales et les finales… ».

Par ailleurs, il est indique qu’ : « Un dispositif spécial de marquage des places assises, en fonction de la capacité d’occupation autorisée est opérationnel dans tous les stades retenus pour la compétition… ».

Un langage imperméable pour certains

Car pour eux, l’ « on ne peut vivre le match qu’o l’intérieur du stade. Les émotions sont plus fortes parce que l’action se vit en direct. La cohésion est plus palpable lorsqu’on est installé dans les gradins et, c’est ainsi que les joueurs ressentent la chaleur de leurs supporters…

Alors que lorsqu’on est assis devant son petit écran à la maison, il est quasiment impossible de vivre le match, se donner de petites tapes et accompagner le ballon lorsqu’on veut le voir dans les buts ».

Les organisateurs réussiront – ils à satisfaire tous ces amoureux du football ?

Difficile de s’avancer en donnant une réponse affirmative ou négative mais, il est clair que tous ceux qui campent à l’entrée des stades ne sont pas disposés à entendre un autre langage que celui qu’ils veulent.

Il faut en outre souligner que ce ne sont pas seulement les Camerounais qui sont alignés ainsi devant les stades. Leur pays, terre d’accueil abrite certainement les ressortissants des nations retenues pour prendre part à la 6ème édition du Championnat d’Afrique des Nations de Football.

Nicole Ricci Minyem