Sport

CHAN 2021 : le Cameroun y croit

CHAN 2021 : le Cameroun y croit

Malgré les mauvais résultats obtenus en matchs de préparation (2 défaites et 1 nul) contre des nations qualifiées, le Cameroun compte sur la loi du domicile pour faire un bon Championnat d’Afrique des Nations.

Les questions qui entourent l’équipe nationale locale du Cameroun sont si nombreuses, à quelques jours du coup d’envoi du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN). Après une préparation peu réjouissante, les signes d’une débâcle annoncée semblent au vert. La bande à Jacques Zoua ne rassure pas.

Les joueurs n’ont pas disputé le moindre match de championnat depuis le mois de mars 2020. Résultat : le staff technique tâtonne, les joueurs eux, marquent peu (2 buts lors de leurs 3 derniers matchs amicaux internationaux) et encaissent beaucoup plus (5 buts au cours desdits matchs). Des performances qui ont souvent poussé le public, camérounais à huer ses propres joueurs’ ces derniers temps.

Eviter d’être ridicules. C’est sans doute ce que se disent les joueurs camerounais. Arrivés derniers de leur groupe lors de la précédente édition du CHAN, les Lions amateurs croient en leurs chances d’accéder, aux quarts de finale du tournoi.

«Les matchs amicaux sont différents des matchs de compétition. En compétition, c’est parfois l’équipe la plus déterminée qui s’impose. Nous devons nous conduire comme des Lions en nous donnant à fond à chaque match. Notre pays a beaucoup investi pour accueillir ce tournoi. Il n’est pas question de réduire ces efforts à néant. Nous allons tout donner», a indiqué le capitaine de la sélection, Jacques Zoua.

Champion d’Afrique avec l’équipe nationale sénior en 2017, l’ex-joueur du FC Viitorul a été appelé en renfort. Son expérience et son talent peuvent s’avérer être des atouts pour le Cameroun. Le pensionnaire de l’AS Futuro l’a prouvé lors du tournoi amical organisé à Yaoundé du 1er au 7 janvier dernier. Le joueur de 28 ans a fait une très belle impression avec une variété intéressante entre courses en profondeur et jeu dos au but.

Il a apporté du rythme et sa présence dans l’équipe est un motif d’encouragement pour ses coéquipiers qui parlent du CHAN comme d’une mission commando. Celle-ci commence dans un groupe A relativement prenable avec des nations comme le Zimbabwe et le Mali, deux pays qui n’ont également pas lancé leurs championnats respectifs, et le Burkina Faso.