Sport

Abdul Karim Zito: « Chaque fois que le Ghana affronte le Cameroun, ce n'est pas un match facile »

Abdul Karim Zito: « Chaque fois que le Ghana affronte le Cameroun, ce n'est pas un match facile »

Les quarts de finale de la CAN U20 débutent ce jeudi avec deux belles affiches, avec pour attraction le duel entre Lionceaux et Black Satellites du Ghana.

Le premier quart de finale de la CAN U20 proposera un véritable choc entre deux anciens vainqueurs de la compétition, le Cameroun et le Ghana. Même si les Black Satellites font traditionnellement figure d’épouvantails dans cette catégorie et qu’ils peuvent s’appuyer sur leur facteur X, Abdul Fatawu Issahaku, auteur de deux sublimes buts depuis le début du tournoi, dont un du milieu de terrain, ce sont bien les Lionceaux Indomptables qui se présenteront sur une meilleure dynamique.

Pour son premier match, les Black Satellites du Ghana avaient écrasé leurs homologues de la Tanzanie par 4-0. Mais depuis lors, l’équipe ghanéenne a connu une nette régression au niveau des résultats faisant match nul 0-0 contre le Maroc et se faisant battre (1-2) par la Gambie. Ce qui l’oblige à sortir de sa zone de confort à Nouadhibou (nord de la Mauritanie) pour retrouver le Cameroun dans son ‘’fief’’ du stade olympique de Nouakchott.

Malgré l’absence de quatre joueurs blessés l’entraîneur du Ghana Abdul Karim Zito est optimiste à la veille de son match contre le Cameroun.

« Chaque fois que le Ghana affronte le Cameroun, ce n’est pas un match facile pour les deux équipes et ce sera très intéressant demain. Ce sera un match explosif car nous voulons tous les deux nous qualifier. Il va y avoir 11 contre 11 sur le terrain et il n’y a personne avec un avantage. Nous avons fait beaucoup de changements depuis le match contre la Gambie. Parfois, il est bon de perdre car cela vous réveille. Maintenant, les joueurs savent qu’ils peuvent être battus et ils sont prêts, leur objectif est de gagner la partie. Nous avons quatre joueurs qui manqueront à l’appel sur blessure (Eric Appiah, Sulemana Mohamed, Aloma Benjamin et Sampson Agyapong). Ils nous manqueront mais nous devons entrer et nous battre pour la victoire. »