Societe

Violences au Capitole: une partisane de Trump abattue a succombé à un tir de la police

Violences au Capitole: une partisane de Trump abattue a succombé à un tir de la police

Une  manifestante pro-Trump a succombé mercredi à un tir de police après avoir participé au coup de force dans l’enceinte du Congrès, a annoncé le chef de la police de Washington.

Décrite comme une fervente partisane du président Trump qui vivait dans la région de San Diego dans le sud de la Californie, Ashli Babbitt a succombé à un tir de la police du Capitole au moment de l’intrusion.

En effet, elle faisait partie d’un groupe de manifestants qui ont semé le chaos dans le Capitole, alors que les élus entamaient la certification de la victoire du démocrate Joe Biden.

« Des agents en uniforme de la police du Capitole les ont affrontés et, à un moment, l’un d’eux a fait usage de son arme de service » et l’a touchée, a déclaré lors d’une conférence de presse le chef Robert Contee. Elle a été déclarée morte après son transfert à l’hôpital. Une enquête interne a été ouverte sur cet « événement tragique ».

Selon la police, trois autres personnes (une femme et deux hommes) sont mortes aux alentours du Capitole « d’urgence médicale distincte », a déclaré M. Contee, sans donner plus de détails, ni dire s’il s’agissait de participants aux manifestations. Les causes de leurs morts ne pourront pas être établies avant leur examen par un médecin légiste, a-t-il ajouté.

Face aux scènes de chaos, la maire de Washington a décrété un couvre-feu dans la capitale fédérales des Etats-Unis entré en vigueur mercredi à 18H.