Societe

Une nouvelle cabale lancée contre Jean-Pierre Amougou Belinga

Une nouvelle cabale lancée contre Jean-Pierre Amougou Belinga

Depuis la matinée du mercredi 16 septembre 2020, une note d’information infondée est en circulation dans les réseaux sociaux, mettant en doute, le rachat de la télévision Télésud, par Jean-Pierre Amougou Belinga.

Dans cette note visiblement montée à des fins inavouées, adressée au patron du Groupe l’Anecdote, on peut lire : « Monsieur, nous avons récemment appris que vous organisez une marche de défiance contre l’État du Cameroun le 19 septembre 2020 au parvis des Droits de l’homme place du Trocadéro à Paris, et le nom de notre enseigne télésud est souvent cité par ces jeunes de la diaspora instrumentalisés. Nous informons et nous refusons que notre marque soit associée à toute tentative de déstabilisation d’un état souverain, en l’occurrence l’État du Cameroun, que ce soit par voie insurrectionnelle ou par tout autre moyen. Par conséquent, nous exigeons de la façon la plus ferme de stopper l’usage immédiat de notre nom, logo, visuel… »  

Dans la foulée, la note datée du 16 septembre prévoit les sanctions à l’endroit de ceux utiliserons les visuels de télésud dans la marche de soutient à Amougou Belinga annoncée à Paris le 19 septembre prochain.

Les zones d’ombre dans la prétendue note d’informations

À l’analyse de ce qui tient lieu de mise en garde adressée au patron du groupe l’Anecdote, il apparait qu'au-delà des erreurs morphologiques et syntaxiques, de la mise en page approximative que peut relever, on note aussi une absence totale des références de l’entreprise Télésud, hormis le logo usurpé.

Démenti de Bruno Bidzang, directeur adjoint de Vision 4

Dans une publication relative à cette autre cabale contre son PDG, le journaliste Bruno Bidzang écrit : « Encore de la manipulation, encore le faux, encore la haine. Ce premier document fallacieux aurait semé la confusion chez les faibles, que non le deuxième stoppe net l’entreprise de nuire comme cela est voulu par les industries du malheur et des assoiffés de sang.

Aucune entreprise au monde ne saurait s’encombrer d’un logo sur toute la partie supérieure d’un document sérieux, un caractère d’écriture approximative, difficilement lisible, un truc monté à la hâte pour satisfaire les besoins des bandits, de plus, l’opération de rachat de telesud a surabondamment été médiatisée, le service juridique du faux document en images était-il en congé pour ne pas se rendre qu’il était urgent de démentir des informations relayées par plusieurs médias sur l’opération ? Aussi, quel est ce document destiné aux réseaux sociaux au moment où les principaux responsables telesud arrivent au Cameroun pour une séance de travail important ? Non c’est un tract, une chose, un brouillon qui n’a aucune valeur juridique du fait d’un manque de signataire identifié et fiable, il faut rire de la signature elle-même, un gribouillis enfantin, pour quel objectif cette chose est-elle balancée sur les réseaux sociaux, au motif d’une marche qui n’implique pas la responsabilité du nouveau propriétaire de telesud, mais pourtant à ce sujet quand on prétend y faire une sortie.

Le deuxième document est authentique et renseigne suffisamment qu’un service juridique ne saurait utiliser l’entête de son client, ce deuxième document donne exactement les adresses de telesud avec les noms des personnes connues et reconnues, alors que le premier est un flyer que les manipulateurs utiliseront toute cette journée pour espérer gagner un peu de pain ».

Télésud, une propriété de Jean-Pierre Amougou Belinga

Le promoteur du Groupe L’Anecdote s’est offert, en février 2020, la chaîne de télévision panafricaine Telesud, dont les studios se trouvent dans l’immeuble du 14, rue de Cognacq Jay dans le 7e arrondissement de Paris, en France.

L’accord avait été conclu au terme d’une audience tenue le 11 février 2020 au tribunal de Paris comme on pouvait le lire dans le communiqué signé par Amougou Belinga et le cabinet d’avocats Cahn Wilson.

Selon les termes de cet accord, les actifs et les droits de la chaîne de télévision panafricaine Telesud revenaient à la Société Vision 4 Télévision SA.

« En conséquence, le président Jean Pierre Amougou Belinga a désigné ce jour, monsieur André Agid au poste de directeur général avec pour mission de relancer l’activité de la chaîne dans les plus brefs délais. Telesud a pour ambition d’être une chaîne thématique d’information en continu de référence panafricaine et internationale », pouvait-on lire.

La chaîne panafricaine TéléSud, propriété de la famille Bongo au Gabon, était en liquidation depuis plusieurs mois. Le média panafricain, créé en 1998, accusait, selon certaines sources près de 4 millions d’euros (2,6 milliards de FCFA) d’impayés de l’État gabonais. Diffusant sur 31 pays à destination de 116 millions de francophones sur les réseaux satellitaires africains, la chaîne TéléSud avait jusqu’au 6 novembre 2019 pour redresser sa situation, avant que le tribunal de commerce de Paris ne prononce sa liquidation.