Societe

Transports urbains : désormais des badges numérisés pour tous les conducteurs de motos-taxi

Transports urbains : désormais des badges numérisés pour tous les conducteurs de motos-taxi

C’est une décision prise par le ministre des Transports, Ngalle Bibehe Jean Ernest Massena.

C’est une décision qui va sans doute révolution le secteur du transport urbain au Cameroun. Tous les conducteurs de motos-taxi auront désormais des badges numérisés pouvant être consultés dans le fichier national, a-t-on appris du média national. En effet, à l’air du numérique, le secteur du Transport, aussi exigeant et sensible que bien d’autres, n’est pas à l’écart.

Les badges numérisés contribueront non seulement à réduire le phénomène de grand banditisme qui va croissant dans le secteur d’activité. Mais aussi à bien organiser le domaine qui atténue le chômage au quotidien tant le métier nourrit son homme.

« Nous comptons plus de 500.000 motos dans la ville de Douala. Ce qui veut dire que plus de 200 conducteurs de moto naissent chaque jour. Ceci pose un problème aux responsables de ces motos que nous sommes. Ces motos taxi ont un problème d’organisation. Si c’est un métier, il faudrait remplir les conditions pour l’exercer », a indiqué Samuel Franck Mvondo Mvondo, le promoteur du Projet Moto Afrique. Il était ce mercredi 20 janvier 2021 sur les antennes d’ABK radio.

« Il existe 532 camps de motos taxi à Douala. Aujourd’hui l’on pointe du doigt les motos taxi pour incivisme. Or, cela concerne également les particuliers. J’ai peur de dire que l’incivisme est camerounais et donc le problème est partagé. », a ajouté Willy Kengne, le président national des mototaxi professionnels du Cameroun.