Societe

Sécurité des enfants : les responsables et parents interpellés

Sécurité des enfants : les responsables et parents interpellés

Le gouvernement attire l’attention des parents et des responsables d’établissements de l’enseignement de base sur les dangers qui guettent les enfants aux sorties des classes.

Depuis un certain temps, à travers le pays, les tous petits sont cibles des enlèvements. Ils sont enlevés pour la plupart à la sortie de l’école par des inconnus qui ont réussi à tromper la vigilance des responsables d’établissements. Dans les différentes régions du Cameroun, des groupes de bandits spécialisés dans l’enlèvement des élèves, notamment ceux de la maternelle, rodent depuis quelques jours autour des établissements scolaires. Une situation qui interpelle davantage les responsables des écoles, les enseignants et encadreurs que les parents.

Dans un communiqué, François Etapa, préfet du Ndé. attire l’attention des parents, des tuteurs- encadreurs et responsables d’établissements scolaires sur les dangers que courent désormais leurs enfants à la sortie de l’école. «Un groupe de bandits spécialisés dans l’enlèvement des élèves, notamment ceux de la maternelle, rodent depuis quelques jours autour des établissements de la ville de Bangangté», prévient-il.

Le stratagème ou la ruse de ces bandits consiste à se présenter auprès des enseignants à bord des motos, en leur laissant croire que le parent de l’élève x ou y dûment bien ciblé jusqu’aux noms, prénoms et classe, les a payés à l’effet de venir récupérer l’enfant à la sortie des classes. Afin de ne pas tomber dans les pièges de ces hommes sans foi, ni cœurs, les autorités administratives et judiciaires attirent l’attention des populations sur les dangers qui guettent les enfants. Ils invitent également les parents d’élèves, les responsables des établissements et les enseignants de la maternelle à faire preuve de prudence et de vigilance pour éviter de tomber dans le traquenard de ces hors-la-loi.

« Il est nécessaire de garder à l’esprit que les prédateurs existent et que nous pouvons limiter les risques en prévenant nos enfants de leur existence et en leur apprenant des réflexes à avoir face à certaines situations. Plus encore, nous avons le devoir en tant que parents, d’aider nos enfants et adolescents à seriner les limites de la confiance à accorder à des inconnus ou à des proches. Car, dans la majorité des cas d’enlèvement et de séquestration, l’enfant connait son agresseur », explique un sociologue.

D’où l’impérative nécessité de sensibiliser l’enfant, conformément à son âge, à certains dangers de la vie comme l’approche par des inconnus. De plus, chaque établissement scolaire publique ou privé devrait avoir des cartes d’accès.

De même, toutes les écoles publiques comme privées doivent avoir des badges ou cartes d’accès pour pouvoir récupérer un enfant à la sortie des classes.