Societe

Nécrologie: deux généraux de l'armée sont morts

Nécrologie: deux généraux de l'armée sont morts

Il s’agit des généraux de corps d’armée Jean Nganso Sunji et Oumarou Djam Yaya.

L’armée a été doublement frappée ce weekend par la mort. Elle a perdu deux de ses grands généraux de corps d’armée. Il s’agit des dénommés Jean Nganso Sunji et Oumarou Djam Yaya.

Les tristes annonces ont commencé hier 14 novembre 2021, par celle annonçant le décès du général Jean Nganso Sunji qui fut un fervent défenseur du régime. Il est passé de vie à trépas dans la nuit de samedi à dimanche, des suites de maladie. Et il était âgé de 84 ans. Certains médias affirment qu’il est demeuré l'un des préférés du président de la République Paul Biya. Le général Jean Nganso Sunji fait partie des hommes en tenue qui avaient défendu le régime de Paul Biya lors de la tentative du coup d'État du 6 avril 1984. Maurice Kamto lui a rendu hommage dans une publication faite sur sa page Facebook.

«Avec le décès ce 14 novembre du Général de Corps d'armée à la retraite J. NGANSO SUNJI, le pays perd un esprit brillant, un grand soldat et un républicain dans l’âme qui a servi la nation avec efficacité et discrétion. Toutes mes condoléances à l’armée camerounaise et à la famille du défunt», a écrit Maurice Kamto.

Pour parler en bref de lui, le général Jean Nganso Sunji est originaire de Bangou, dans la Région de l'Ouest. D'abord ingénieur diplômé de l'école polytechnique de Paris à la fin des années 50, il est enrôlé dans l'armée camerounaise en 1960 avec le grade de Lieutenant. Il est élevé au prestigieux grade de Général de brigade le 1er juillet 1983, ensuite Général de division le 5 février 1993 et Général de corps d'armée le 25 septembre 2001. L'ex Chef d'Etat-major de l'armée de l'air est admis en deuxième section (retraite) en mars 2011.

Alors qu’on n’avait pas fini de digérer le départ du général Jean Nganso Sunji, l’opinion a été informée du décès du général Oumarou Djam Yaya. Il a rendu l’âme hier dimanche des suites d’une maladie à l’hôpital central de Yaoundé. Il était âgé de 82 ans.

Pour brièvement parler de lui, il était orginaire de Benoué, dans le Nord du Cameroun. Il est sorti de l’Ecole militaire interarmées ( Emia) en 1960. C’est le 1er juillet 1983 qu’il passe Général de brigade. Une dizaine d’années plus tard, le 5 février 1993, il est fait Général de division. Oumarou Djam Yaya deviendra Général de Corps d’armée le 25 septembre 2001. Maurice Kamto lui a aussi rendu hommage.

«J’apprends avec tristesse le décès, ce 14 novembre d’un autre Général de corps d’armée à la retraite, le Général OUMAROUDJAM YAYA. Je salue la mémoire de ce grand soldat que perd le Cameroun. Je présente à l’armée et à la famille du défunt mes condoléances. Que son Âme repose en paix», a écrit l’homme politique.

Liliane N.