Societe

Massacre de Kumba : Les artistes de Yaoundé rendent hommage aux victimes de Kumba ce dimanche 01er novembre

Massacre de Kumba : Les artistes de Yaoundé rendent hommage aux victimes de Kumba ce dimanche 01er novembre

Maalhox, Xzafrane et d’autres artistes sont à la tête du mouvement qui organise ce dimanche 1er novembre dès 14 heures à l’esplanade du lycée bilingue d’Essos. Il est question de crier fort leur indignation face aux crimes perpétrés en ce moment dans les régions en crise.

Les artistes ne sont pas en marge de cette consternation nationale en cours. Ils ont choisi un jour différent de celui décidé par le chef de l’Etat pour le deuil national, afin de marquer leur propre indignation face aux crimes qui sont commis depuis le début de cette crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. A Yaoundé, c’est le Mouvement des Artistes Camerounais pour la Paix (MAC) qui porte l’organisation de cette journée de deuil.

Ils ont baptisé cette manifestation, « manifestation publique, pacifique et apolitique pour commémorer la mémoire de tous les enfants victimes de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun ». Les activités débuteront à 14 heures. C’est l’esplanade du lycée bilingue d’Essos Yaoundé qui va accueillir les artistes qui viendront porter le deuil.

Pour l’instant, pas de grande précisions sur le contenu de la manifestation et le déroulé de celle-ci. Mais ce que ces artistes nous ont fait savoir, c’est qu’il y aura un moment de silence en mémoire de ces enfants tombés sous les actes de criminalités, il est également prévu des temps d’expression musicale. Il est envisagée un espace pour déposer des fleurs et allumer des cierges en mémoire à ces enfants de la Mother Franscisca International Bilingual Academy de Kumba.

Le Mouvement des Artistes Camerounais pour la Paix (MAC) demande à tous les participants de penser à porter chacun de manière symbolique, une tenue scolaire d’un établissement primaire ou secondaire du Cameroun, de porter obligatoirement son masque de protection pour la Covid-19, se munir d’une bougie qui servira à la commémoration, au deuil. « Il faut noter que cette activité est la première phase d’une vaste campagne nationale lancée par le Mouvement des Artistes Camerounais pour la Paix (MAC). NB: Les sacs, les objets tranchants et bouteilles cassables sont interdits sur le site de la manifestation. » fait savoir Xzafrane.

Ce mouvement de commémoration mis en place à Yaoundé, a déjà gagné la ville de Douala. Les artistes et promoteurs culturels résident dans cette ville sont en train de penser les actions à mener dans le même sens.

Stéphane NZESSEU