Societe

Les « microbes » sèment la terreur à Deïdo

Les « microbes » sèment la terreur à Deïdo

La soirée de ce dimanche 11 octobre a été très mouvementée à Douala. Un groupe de brigands a paralysé les rues du quartier Deïdo durant une bonne partie de la nuit.

Toutes les boutiques ont fermé, tus les snacks dans les rues de Deïdo ont fermé en catastrophe au cours de cette nuit de l’horreur au quartier Deïdo. C’est la panique totale. Un groupe de jeunes gens armés de couteaux, de machettes de gourdins et d’autres armes blanches a décidé de prendre d’assaut le quartier de la commune de Douala 1er. On ne sait pas exactement qui ils sont, d’où ils viennent. C’est avec beaucoup de surprises que les habitants du coin vont se retrouver face à des jeunes gens armés qui raquettent, pillent, et terrorisent les populations.

Des témoignages de certains habitants de ce quartier font état de ce que ces gens sont arrivés en bande sur des motos. De nombreuses motos avec ces gens armés de machettes et couteaux. Un premier bilan d’un témoin faisait état de plus de 30 blessés par couteaux (ou autre armes blanches). Visiblement, il s’agissait de plusieurs groupes de brigands. Car au moment où certains étaient signalés dans le secteur de Rue kotto, d’autres semblaient se trouver non loin de l’école publique. Avec le même comportement barbare, agressif.

Mais ce n’est pas la première fois qu’ils sont arrivés dans le quartier Deïdo. Selon des témoignages recueillis sur place, la veille déjà, dans les tours de 23 heures, une bande de ce type avait fait irruption dans le quartier. Mais la veille déjà, des jeunes habitants le quartier étaient sortis pour attendre ces « microbes » pour les affronter. Heureusement, il n’y a pas eu d’affrontements. Mais les populations ont passé la nuit de samedi à dimanche sur le qui-vive. C’est donc une récidive pour ces « microbes » quand ils reviennent dans le quartier dans la nuit de dimanche. Cette fois-ci encore, les jeunes habitants le quartier Deïdo sont sortis eux aussi armés de couteaux et de machettes pour mettre sur pied de manière improvisé un comité d’auto-défense pour sécuriser le quartier. Dès lors, il fallait montrer patte blanche pour avoir accès à ce quartier situé au centre de la ville de Douala.

Des informations font été de ce qu’un groupe de « microbes » ont été encerclés au niveau du carrefour Deïdo plage. La police est intervenue et a pris le relais de la sécurité du quartier. On va également apprendre que le préfet du Wouri et le Gouverneur de la région du Littoral ont fait le déplacement pour le quartier Deïdo dans la nuit. Question de rassurer les populations. Un semblant d’accalmie a cours depuis le milieu de la nuit. Mais l’heure reste à la vigilance.

Stéphane NZESSEU