Societe

La gendarmerie interpelle les faux membres de la Chambre nationale des Experts criminels

La gendarmerie interpelle les faux membres de la Chambre nationale des Experts criminels

Les individus interpellés furent radiés pour certains et suspendus pour d’autres de la Chambre nationale des Experts criminels pour manquement grave à l’éthique et à la déontologie professionnelles.

Des hommes, se faisant passer pour des Experts criminels du Cameroun, ont été interpellés le 07 janvier 2020. Alors qu’ils tentaient de tenir une Assemblée générale élective clandestine. Ces arrestations sont à mettre à l’actif de la brigade de Gendarmerie de Nkolafamba, rapporte l’hebdomadaire, La Voix du Centre dans son N° 0179 du 11 janvier 2021.

Selon cette source, «les individus interpellés furent radiés pour certains et suspendus pour d’autres de la Chambre nationale des Experts criminels pour des faits d’une exceptionnelle gravité à savoir, manquement grave à l’éthique et à la déontologie professionnelles».

Au moment de leur arrestation, ils ne jouissaient plus d’aucune qualité pour «poser quelque acte que ce soit au nom et pour le compte de la Chambre nationale des Experts criminels du Cameroun encore moins se revendiquer de ladite Chambre».
Des imposteurs

Cette information a été confirmée par le Président du Bureau exécutif de la Chambre présidée par Me Olinga Tsuil Francis Steve : «Il est porté à la connaissance de l’opinion publique nationale que certains individus radiés de la Chambre nationale des Experts criminels du Cameroun lors de son conseil de discipline tenu le 25 novembre 2020 tentent désespérément de distraire l’opinion publique sur les réseaux sociaux de l’existence d’un nouveau bureau de ladite chambre. Ces cinq individus qui ont fait l’objet d’interpellation par le Commandant de Brigade de Gendarmerie de Nkol-Afamba sur instruction du Sous-préfet de cet arrondissement le 07 janvier 2021, qui les a refoulés de sa circonscription administrative où ils voulaient tenir une réunion clandestine sans autorisation, ni qualité.» Peut-on lire dans le communiqué rendu public le 8 janvier 2020.

Après mis hors d’état de nuire ces imposteurs, « la Chambre rassure la Communauté nationale et internationale que Maître Olinga Tsuil Francis Steve reste le Président en exercice de ladite Chambre, et que les autres membres du Bureau sont en place, et continuent à œuvrer pour le rayonnement de cette profession qui de plus en plus fait honneur à notre Pays», poursuit le communiqué.