Societe

Kribi : le cri de détresse des moto-taxis aux autorités

Kribi : le cri de détresse des moto-taxis aux autorités

Venus dire au revoir au Préfet sortant du Département de l’Océan, ils ont profité de l’occasion pour lancer un appel aux autorités de la cité pour un accompagnement dans leur activité quotidienne.

L’esplanade de la préfecture de Kribi a servi de cadre à la cérémonie d’aurevoir au Préfet sortant du Département de l’Océan, Antoine Bisaga. Les conducteurs de moto-taxis ont exprimé leur reconnaissance à ce père au cœur très aimant, qui a su pendant 8 années, entretenir une collaboration exemplaire face à ce corps de métier dans la ville de Kribi.

L’on se souvient que le 25 août 2015, un mouvement d’humeur des moto-taximen de la cité balnéaire avait été géré avec calme et sérénité par le Préfet sortant du Département de l’Océan. A la suite, le 25 décembre 2018, il avait été victime d’une blessure à la tête à Mboamanga. Un acte causé par un conducteur de moto.

Des tensions qui ont pu trouver des}solutions grâce à l’attitude paisible d’Antoine. Au cours de la cérémonie d’au revoir, l’ambiance a été plutôt conviviale entre les mototaxis et ce dernier. Il a tenu a exprimé sa joie face à cette reconnaissance des moto-taximen à Kribi.

«Je suis vraiment très émerveillé. Je ressens que cela sort de leur cœur. Personne ne peut abandonner son activité pour rien. Le monde dans lequel nous sommes se portera bien lorsque chacun de nous assumera son rôle et de la bonne manière. Ce corps de métier, nous avons toujours en tête que c’est un corps de rebelle. Ils sont aussi sensibles à ce qu’ils voient et observent. Cela me touche», a exprimé le Préfet sortant du Département de l’Océan.

Cependant, pour l’Organisation Syndicale des Mototaxis et Tricycles Assimilés du Cameroun (Osycomottac) de la ville de Kribi, ce geste de reconnaissance et d’au revoir à ce père qui a su encadrer le secteur des moto-taxis dans la cité balnéaire, est un appel lancé à toutes les autorités pour un encadrement des benskinneurs.

«Ce qui nous a motivé, ce sont les bonnes relations avec le Préfet sortant Antoine Bisaga. Il a bien voulu nous encadrer depuis son arrivée dans l’Océan. Il a essayé de mettre en valeur le syndicat des conducteurs de motos. Il a essayé de nous donner notre valeur. Nous souhaitons que les pouvoirs publics nous accompagnent dans notre tâche quotidienne»,a lancé Narcisse Claude Evehe, président du Osymottac.

Au regard de ce qui précède, le Préfet sortant du Département de l’Océan, Antoine Bisaga a appelé les conducteurs de moto-taxis a gardé les valeurs de discipline. Ils doivent être des exemples dans l’exercice de leur activité au quotidien. Ce sont ces valeurs qui feront d’eux des citoyens intègres dans la ville de Kribi.