Societe

Journée Internationale de la Paix : L’idéal de paix pour l’épanouissement de la jeunesse

Journée Internationale de la Paix : L’idéal de paix pour l’épanouissement de la jeunesse

Un forum animé par les jeunes sur l’importance de la paix pour le développement s’est tenu le 17 septembre 2020 à Yaoundé.

En prélude à la célébration le lundi 21 septembre 2020 de la Journée internationale de la paix, un forum co-organisé par l’Unesco et la Commission national pour la promotion du bilinguisme et du Multiculturalisme s’est tenu le 17 septembre dans la salle de conférence de l’Unesco à Yaoundé. La rencontre animée par des jeunes en présentielle et en ligne a permis d’explorer les criantes mais aussi les attentes des jeunes pour la préservation de la paix.

Prenant la parole en ouverture de ce webinaire, le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique a tenu à souligner le contexte à venir de la célébration de la 39ème édition de la Journée internationale de la paix ainsi que les motivations de l’institution de cette journée par l’ONU. A travers cette célébration : « Les Nations-Unies invitent tous les peuples du monde à l’arrêt des hostilités pendant cette journée » a martelé le ministre Mounouna Foutsou. Le Minjec est également revenu sur l’intervention du Chef de l’Etat à la tribune des Nations-Unies e 2018 au cours de laquelle son Excellence Paul BIYA a clamé que : « La paix est une condition sine qua non de la survie de l’humanité (…). Nous sommes tous mendiants de la paix ». Fin de citation. Aussi, le gouvernement, a-t-il fait savoir, travaille à la promotion des valeurs de paix, d’harmonie, de vivre-ensemble.

Après le propos du Minjec, les deux panels constitués pour ce webinaire ont exploré les menaces à la paix ainsi que les opportunités à la consolidation de celle-ci. Faisant d’entrée de jeu la précision que la majorité des jeunes aspirent à la paix, Chritian Achaleke, le président du Local Youth Corner exhorte le gouvernement à renforcer l’encadrement des jeunes pour favoriser leur implication dans le processus de consolidation de la paix.

Les différentes prises de parole des leaders associatifs présents vont permettre d’identifier comme principales menaces à la paix : les discours d’instrumentalisation de certains acteurs politiques, les discours de haine, le tribalisme, le chômage, etc. Mac Alunge, coach en entrepreneuriat, intervenant depuis Buea, souhaite qu’une priorité soit accordée à l’accès à l’éducation de la jeunesse. Raatu Abdu, responsable d’une association de promotion culturelle à Bamenda, plaide pour que l’utilisation éthique d’internet soit encouragée en milieu jeune pour éviter la multiplication des actes violents.

Les artistes Wax-D et Dynastie le Tigre expliquent de quelle manière leurs œuvres contribuent à la promotion de la paix. Dynastie soutien que la chanson apaise et donc apporte la paix. Wax-D quant à lui est convaincu que la mission de la musique est d’unir les peuples. MyName, promoteur du festival international écran slam propose que la jeunesse de notre pays côtoie les réalités des jeunes d’autres pays pour se rendre à l’évidence de l’importance de la paix pour un développement durable.

Le thème de la 39ème édition de la journée internationale de la paix qui se célèbre le lundi 21 septembre 2020 est « Façonner la paix ensemble’.