Societe

Italie: funérailles d'État pour l'ambassadeur italien Luca Attanasio tué en RDC

Italie: funérailles d'État pour l'ambassadeur italien Luca Attanasio tué en RDC

L’Italie a rendu jeudi un hommage national à son ambassadeur Luca Attanasio tué lundi en République démocratique du Congo (RDC) dans une attaque armée près de Goma.

Rapatrié mardi en RDC, les corps de l’ambassadeur Luca Attanasio et son garde de corps ont reçu un hommage national à Rome. Sur la marche funèbre de Chopin, les cercueils des deux Italiens ont été portés par des carabiniers en l’église Sainte-Marie des Anges à Rome, pour des funérailles d’Etat.

En raison des mesures de distanciation dues à l’épidémie de Covid-19, une petite foule seulement a accueilli devant l’église les deux cercueils. En présence des familles des victimes, le chef du gouvernement Mario Draghi, les présidents du Sénat et de la Chambre des députés ainsi que plusieurs ministres ont assisté à la cérémonie présidée par le cardinal Angelo De Donatis.

« Aujourd’hui nous sentons l’angoisse de trois familles, de deux nations et de la famille entière des nations. Une angoisse parce que la paix tant désirée n’est pas présente (…) parce que les promesses de justice ont été trahies », a déclaré le prélat dans son homélie.

Luca Attanasio, 43 ans, est décédé après avoir été blessé par balles lorsque le convoi du PAM a été pris dans une embuscade lundi dans la province du Nord-Kivu (est), près de la frontière avec le Rwanda. Son garde du corps italien, le carabinier Vittorio Iacovacci, 30 ans, et un chauffeur congolais du PAM, Mustafa Baguma Milambo, 56 ans, ont aussi été tués.