Societe

Insécurité à l'Ouest: le maire de Bafoussam 1er agressé dans son domicile

Insécurité à l'Ouest: le maire de Bafoussam 1er agressé dans son domicile

Cyrille Ngnang le maire de Bafoussam 1er surpris à son domicile autour de 6 heures le 25 octobre 2021, a été complètement dépouillé.

Ce qui est arrivé à Cyrille Ngnang le maire de Bafoussam 1er a été relayé par le confrère La Nouvelle Expression. Le lundi 25 octobre 2021, l’autorité municipale a été surprise chez elle aux environs de 6 heures du matin, par des  hommes armés.

«…Alors que le magistrat municipal sort à, peine de son sommeil, des étrangers au nombre de trois, frappent à sa porte. À ce moment de la journée, sa fille ne se doute de rien et ouvre la porte à ces visiteurs. À l’intérieur de la maison située au lieu-dit ’’tpo”, ces personnes demandent à voir Maire. À peine Cyrille Ngnang s’est-il présenté, que ces visiteurs vont montrer qu’ils étaient tout, sauf des enfants de chœur. De leurs blousons, ils vont sortir des machettes qu’ils vont utiliser pour tenir en respect l’édile et l’ensemble des occupants de la maison. Après avoir ligoté le patron de l’exécutif municipal de Bafoussam 1er, les malfrats vont passer le domicile au peigne fin», raconte La Nouvelle Expression.

On apprend que ces hommes armés ont emporté une importante somme d’argent. Aussi, ils ont laissé des numéros dans lesquels le maire doit transférer l’argent qu’il a dans ses comptes orange et mobile money.

La Nouvelle Expression note que l’insécurité va grandissante dans la ville de Bafoussam. Parce qu’avant l’agression du maire, quatre jours plus tôt, c’est le Délégué d’arrondissement des sports de l’éducation physique de la commune, qui est tombé dans le traquenard de ces malfrats. Le même jour, l’occupant d’un hôtel a été victime d’agression aussi. Pendant la même période, un des substituts du procureur de Bafoussam à l’issue des audiences du jour, a lui également subi le même sort.

Liliane N.