Societe

Incendie : décès tragique de toute une famille à Guider

Incendie : décès tragique de toute une famille à Guider

Ishaga, un jeune homme de 15 ans, est le seul survivant, selon Cameroon Tribune.

Drame à Guider. Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, 13 personnes, des membres d’une même famille ont tous péri dans un incendie. La scène s’est passée au quartier Sanguerre 3, le samedi 28 novembre 2020, rapporte le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune.

Ishaga, un jeune homme de 15 ans, est le seul survivant : « Sa vie n’est plus en danger. Il est à l’hôpital de Guider », raconte son oncle Amadou Sali. Ce dernier déclare que le « feu a surpris tout le monde en plein sommeil ».

A Guider, nul ne saurait reconstituer avec exactitude les circonstances de ce drame insoutenable. Une thèse parle de la « spirale d’une bougie » qui aurait provoqué l’incendie. Une autre version évoque, sans preuves, un court-circuit. Une main criminelle ? Personne n’ose s’aventurer clairement dans cette piste.

La maison familiale est totalement réduite en cendres. Amadou Sali, fils aîné de feu Aladji Sali et qui vit à Ngaoundéré est inconsolable : « Je suis arrivé ici à Guider en début de semaine dernière pour rendre visite à la famille. Je suis descendu dans une autre maison familiale, non loin du domicile principal », relate l’homme de 46 ans.

Des jumeaux de 02 ans

Le drame a emporté des jumeaux, Hassana et Ousseini, âgés de 02 ans. Vendredi matin, le préfet du Mayo-Louti, Peter Itoé Mbongo est descendu sur les lieux avec son état-major s’enquérir de la situation.

Samedi dernier, il suivait encore les derniers développements de cette triste affaire. Le procureur de la République a ordonné l’ouverture d’une enquête qui déterminera avec exactitude les causes de cette tragédie. L’enquête a été confiée à la police. Tous les 13 corps ont été inhumés vendredi dernier conformément aux rites de la tradition musulmane. Guider est triste. Guider pleure ses morts.

Liste des personnes décédées

Maïmouna (38 ans)
Rokayatou (37 ans)
Alima (26 ans)
Balkissou (25 ans)
Fadila (15 ans)
Rafiatou (13 ans)
Adjiati ( 12 ans)
Hamza (07 ans)
Abassi (13 ans)
Adidjia (05 ans)
Abou (10 ans)
Hassana (02 ans)
Ousseini (02 ans)