Societe

Hommage : Marafa Hamidou Yaya salue les mémoires de Alim Hayatou et Boukar Alim

Hommage : Marafa Hamidou Yaya salue les mémoires de Alim Hayatou et Boukar Alim

C’est depuis sa cellule à la maison d’arrêt de Kodengui que l’ancien membre du Gouvernement a reconnu en ces deux personnalités – originaires du Nord Cameroun des qualités de grands serviteurs de l’Etat ayant fait montre de « compétence et d’engagement »

 

Le Témoignage de Marafa Hamidou Yaya

 « En l’espace de quelques jours, le Cameroun a perdu deux personnalités qui représentaient le Nord avec compétence et engagement.

 

En Alim Hayatou, nous perdons le chef traditionnel et le représentant d’un islam modéré qu’il était en tant que Lamido de Garoua, ainsi que le serviteur de l’intérêt général qui occupait la fonction de secrétaire d’Etat à la Santé depuis 1996.

 

Une coïncidence cruelle veut que cette disparition intervienne peu de temps après celle du premier président du Conseil Régional du Nord, Boukar Alim, qui était animé par le même sens du bien public.

 

Je leur rends hommage et m’associe à la douleur de leurs proches, de leurs communautés et de la nation tout entière ».

 

En rappel

Alim Boukar est mort dans la soirée du lundi 29 mars 2021. Les sources locales avaient laissé entendre que le président du Conseil régional du Nord a succombé à la suite d’une insuffisance rénale qui le tenaillait depuis plusieurs mois.

Douanier à la retraite, Alim Boukar a été porté à la tête du Conseil régional du Nord le 22 décembre 2020 après les élections régionales qui ont consacré la victoire du parti politique dans lequel il a milité tout au long de sa vie, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc).

Alim Hayatou - Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de la Sante Publique, chargé de la lutte contre les Epidémies et les Pandémies est quant à lui décédé il y’a quelques heures des suites de maladie, de source familiale.

Diplômé de l’Ecole nationale du trésor de France en 1971 et de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) de Yaoundé en 1972, ce féru des sciences économiques aura servi son pays comme inspecteur du trésor, directeur du trésor au ministère des Finances, directeur des affaires générales dans plusieurs départements ministériels.

Au poste de Secrétaire d’Etat depuis plus de 20 ans, Il était également le Lamido de Garoua au Nord et président du Conseil des chefs traditionnels du Cameroun.

L’ancien ministre de l’Administration Territoriale a ainsi joint sa voix à celles de nombreux autres Camerounais qui eux aussi, ont rendu hommage à ces illustres disparus.

Nicole Ricci Minyem