Societe

Garoua-Ramadan 2021 : Les fidèles musulmans domptent la canicule pour sauver le jeûne

Garoua-Ramadan 2021 : Les fidèles musulmans domptent la canicule pour sauver le jeûne

Les fidèles musulmans des quatre coins du globe, mais au aussi du Cameroun, et en particulier de Garoua dans la région du Nord sont de plein pied dans le jeûne du mois de Ramadan. Si cette période marquée par la pénitence et l'abstinence se déroule dans la sérénité, il est à noter la difficile adaptation des fidèles de cette partie du pays à la canicule car ces derniers temps, la température oscille parfois entre 40 et 46 degrés à l'ombre, ce qui ne facilite pas la tâche aux fidèles qui maintiennent tout de même le cap.   

 

C'est un soleil de plomb qui s'ajoute désormais à la température élevée dans la région du Nord depuis quelques semaines. Une situation qui ne rend facile le déroulement du jeûne du mois de Ramadan dans cette partie du pays connue par sa chaleur accablante en mois de mars et d’avril. " La chaleur extraordinaire de la région du Nord, impacte sur notre jeûne. Lorsqu'il fait très chaud, le corps a tendance à se déshydrater ", confie Abdoulaye Salmana, fidèle musulman.

Cette canicule ne décourage pas pour autant les fidèles qui ne perdent pas de vue à l'essentiel, le renforcement de leur foi." C'est la foi que nous avons envers Dieu qui est unique. Nous faisons cinq prières quotidiennes sous le soleil et comme on a confiance en Dieu, rien ne nous fait peur. Le soleil c'est toujours Dieu qui l'a voulu même s'il y a parmi nous des personnes malades telles les diabétiques et hypertendus, ils se sacrifient pour le royaume des cieux ", déclare El hadj Ousmanou. " Ça ne nous dérange pas du tout, on est à l'aise pas de problème parce que c'est le mois où Dieu bénit tout ", renchérit El hadj Moussa.

Face à cette élévation de la température, chacun use de la solution qu'il juge meilleure pour s'accommoder. " On essaie autant faire se peut de rester à l'ombre pour éviter le soleil. Après avoir rompu le jeûne, on boit de l'eau au maximum pour bien s'hydrater et consommons plus des aliments énergétiques ", indique Abacarton.

Les fidèles musulmans continuent d'adresser leurs prières et invocations envers Allah. Le début du jeûne mardi dernier a été un bon signe pour nombre d'entre eux, une journée au cours de laquelle les pluies ont arrosé la cité capitale de la région du Nord. Tous espèrent que Dieu va davantage les gratifier de sa clémence en leur offrant un climat plus doux pour que le Ramadan 2021 soit un succès sur toute la ligne.

Innocent D H