Societe

Fête de la Tabaski: la député Nourane Foster violentée par un policier à Bafoussam

Fête de la Tabaski: la député Nourane Foster violentée par un policier à Bafoussam

Pour avoir voulu forcer le passage sur une route barrée sur instruction du gouverneur de la région de l’Ouest, la député Nourane Foster s’est vue agressée verbalement et physiquement par un policier, hier 20 juillet 2021. 

C’est la nouvelle affaire qui a ravi la vedette à celle des manifestations de la Brigade anti-sadinards, qui veut à tout prix, perturber le séjour privé du Chef de l’Etat à Genève en Suisse. La presse l’a baptisée «affaire Nourane Foster». Les faits se sont produits dans la journée d’hier mardi 20 juillet 2021, à Bafoussam, ville située dans la région de l’Ouest. Il convient de préciser que cette journée était dédiée à la célébration de la fête de la Tabaski.

Il se trouve donc que la député Nourane Foster du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN) s’est retrouvée coincée par un barrage mis en place par des éléments de maintien de l’ordre. Ledit barrage a été placé sur instruction d’Awa Fonka Augstine le gouverneur de la région de l’Ouest. L’autorité  a choisi de communier avec la communauté musulmane, comme il a l’habitude de le faire, apprend-on de nos sources. Toujours selon nos sources, l’honorable Foster tenait à célébrer la Tabaski avec les siens. Sauf que les policiers lui ont clairement dit que la route était barrée. Avec les éclats de voix, la situation s’est vite dégradée. L’un des policiers ne s’est pas retenu de pousser énergiquement l’élue de la nation.

Ne voulant pas se laisser faire, la député Nourane a demandé au policier, s’il sait à qui il a affaire.

«Madame! Méfiez-vous hein ! N’importe quoi ! Députée de mes couilles !», a déclaré le policier.

La vidéo de la scène circule depuis hier sur la toile. L’affaire divise les camerounais. Et chacun y va de son commentaire.

Liliane N.