Societe

Enseignements secondaires: le ministre Nalova Lyonga remet 15 000 tablettes ce 28 avril aux élèves des classes d'examens

Enseignements secondaires: le ministre Nalova Lyonga remet 15 000 tablettes ce 28 avril aux élèves des classes d'examens

La cérémonie de remise de ces 15 000 tablettes va se dérouler au Centre d’éducation à distance de Yaoundé.

Des élèves en classe d’examen des établissements scolaires sélectionnés d’avance, vont recevoir ce jour des tablettes. On parle d’un total de 15 000 appareils qui devront permettre à ceux-ci entre autres, de mieux réviser leur leçon pour être prêt lors des examens officiels qui vont très prochainement commencés. Il est aussi question, que ces élèves s’habituent à un système éducatif facilité par l’enseignement à distance. On attend qu’ils soient capables de recourir efficacement aux nouvelles technologies et de contribuer de manière significative à leur développement.

Il convient de noter que depuis la survenue de la pandémie du Coronavirus au Cameroun, la question d’un apprentissage à distance a aussi fait l’objet de moult réflexions. D’ailleurs les autorités en charge du secteur de l’éducation ont dû réajuster leurs stratégies. Il y a eu l’introduction d’un système de mi-temps avec au maximum 50 élèves par classe pour respecter la distanciation physique afin d’éviter la propagation du virus. Les élèves ont par ailleurs été invités à recourir au e-learning (enseignement numérique) en téléchargeant des cours pour leur permettre de compenser les pertes de temps de cours en présentiel.

Pour revenir donc à la cérémonie de remise des 15 000 tablettes, il faut noter que ces outils didactiques sont offerts aux élèves par le ministère des Enseignements secondaires et ses partenaires comme le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et  l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Pour Pauline Nalova Lyonga ministre des Enseignements secondaires, cette offre technologique s’inscrit  dans le plan stratégique visant à privilégier le numérique en cette période de coronavirus.

Liliane N.