Societe

En raison de nombreuses crises, Eneo enregistre une baisse de la demande d’énergie électrique

En raison de nombreuses crises, Eneo enregistre une baisse de la demande d’énergie électrique

La baisse de de la demande d’énergie électrique des industriels au 2e trimestre 2020 est causée par les crises sécuritaire et sanitaire.

« De manière concrète, nous enregistrons déjà une baisse d’environ 10% des injections d’énergies sur le réseau de transport depuis le 23 mars », telle était l’évaluation faite par Éric Mansuy, le directeur général d’Eneo Cameroon dans une interview accordée à Investir au Cameroun au mois de juillet 2020.  

En effet, de manière générale, Eneo Cameroon accuse une baisse des énergies appelées par les clients comparativement à l’objectif au deuxième trimestre 2020.

A en croire l’électricien du Cameroun, « Ceci est une conséquence des difficultés d’exploitation liées la crise sanitaire Covid-19 et la crise sécuritaire dans les Nord-Ouest et Sud-Ouest ».

Selon la société contrôlée à 51% par le fonds d’investissement britannique Actis cette régression « contribue à une fragilisation des recettes d’exploitation de l’entreprise », précise-t-elle.

Faisant foi aux informations livrées par Investir au Cameroun, Eneo « a réalisé un chiffre d’affaires de 298,5 milliards FCFA, soit une hausse de 4% par rapport à 2017 ».

Le confrère explique que « ce résultat a été soutenu par de solides ventes dans le domaine basse tension (167,3 milliards FCFA) qui regroupe environ 60% de la clientèle de l’entreprise. Il était aussi porté par une hausse des ventes dans le segment moyenne tension. Elles avaient progressé de 6% pour atteindre 95,5 milliards FCFA en 2018 ».