Societe

Drame de Douala: L'autopsie a été pratiquées sur la dépouille de Nzimou Bertin

Drame de Douala: L'autopsie a été pratiquées sur la dépouille de Nzimou Bertin

Après ce crime policier, l’alerte a été lancée par Mandela Center International qui jouit d’un statut spécial auprès des Nations Unies mais aussi par de nombreux Camerounais, qui sont fatigués de vivre ces exactions commises par certains individus tout simplement parce qu’ils arborent une tenue militaire, policière ou de la gendarmerie. 

Voici la quintessence du rapport rendu public par l’Ong Mandela Center International

“Qu’en fin de matinée de ce 24 novembre 2021, a eu lieu au laboratoire de l’hôpital Laquintinie de Douala, l’autopsie médicolégale du corps du jeune Nzimou Bertin, décédé aux premières heures du 18 novembre dernier des suites de graves actes de torture dans les locaux du Commissariat de la sécurité publique du 9e arrondissement de la ville de Douala. 

Que cette autopsie fait suite au procès-verbal de réquisition à expert du Chef de Division Régionale de la Police Judiciaire du Littoral, à Douala, en date du 23 novembre 2021 ; 

Que cette opération pour faire parler le corps sur les derniers instants de vie s’est déroulée en présence effective du médecin désigné par le ministère public camerounais et du médecin légiste désigné par Mandela Center International avec le concours de la famille du défunt ; 

Qu’en attendant le procès-verbal de l’autopsie qui sera adressé à qui de droit, dans les prochains jours, Mandela Center International se félicite vivement du bon déroulement, dans l’esprit du contradictoire, dans le respect des procédures requises en la matière, de l’autopsie médicolégale et des premières conclusions ; 

Qu’en dehors de l’enquête criminelle ouverte par la police camerounaise, Mandela Center International a diligenté une plainte avec constitution de partie civile auprès du président du Tribunal de Grande Instance du Wouri, à Douala, en plus d’une requête urgente adressé à Monsieur Martin Mbarga Nguele, Délégué Général à la Sureté Nationale, en vue des lourdes sanctions contre tous les auteurs et complices ; 

Que Mandela Center International tient à rassurer tous les ayants droit de la victime, toute l’opinion nationale et internationale, que tout est mis en œuvre pour que toute la lumière soit faite dans cette affaire, que les auteurs soient sévèrement punis conformément à la Loi camerounaise et aux instruments juridiques internationaux et que les veuves et les orphelins abandonnés soient indemnisés à la hauteur du préjudice subi par l’Etat du Cameroun ; 

Mandela Center International avisera en temps opportun sur la suite à donner à cette affaire qui ne saurait rester impunie…”.

N.R.M