Societe

Désillusion : en quête d'un entant, elle se fait duper par son gigolo de mari

Désillusion : en quête d'un entant, elle se fait duper par son gigolo de mari

A peine mariée, une femme déclare que son époux l’a abandonné avec une grossesse de trois semaines et n’est plus jamais revenu. Lasse d’attendre son retour, elle demande le divorce.

« C’est moi qui ai payé son billet d’avion. Une fois arrivé en Europe, il m’a oublié et s’est jeté dans les bras d’une autre femme moins jeune que moi». C’est par ces mots que Albertine a commencé son témoignage devant la barre du Tribunal de premier degré (TPD) de Yaoundé le 6’janvier 2021.

Femme abattue, déprimée et solitaire, elle est bien déterminée à mettre un terme à son mariage avec David, le père de son unique enfant. L’abandon du foyer conjugal et l’infidélité de son époux, sont les motifs de son action en divorce, l.a quinquagénaire s’est, faite accompagnée par son avocat au. cours de ce procès. Son époux, quant à lui, ne s’est jamais présenté devant 1e tribunal.

Pour la petite histoire, David et Albertine se sont rencontrés à Yaoundé il y a plusieurs années La femme est cadre dans un ministère tandis que son amant, moins jeune qu’elle, était au chômage avant son départ en Europe. Leur différence d’âge ne les a pas empêchés de s’aimer et de se respecter mutuellement, selon les dires de la dame. A peine ils se sont, rencontrés qu’Albertine a exprimé son désir de devenir maman.

« Il a accepté, à condition qu’on se mari d’abord, j’avais peur de ne plus concevoir vu mon âge avancé, À cette époque, j’en avais 49 ans et lui était dans la trentaine. Il m’a aussi imposé le régime matrimonial j’ai cédé à toutes ses exigences, c’est moi qui ai financé notre mariage, je me suis dotée moi-même », a-t-elle déclaré. En août 2016, les deux tourtereaux ont célébré leur mariage civil et religieux. Ils ont opté pour le régime de la monogamie et la communauté des biens sebn la vobnté de David

14 mois de grossesse

Après leur mariage, Albertine relate que son homme a décidé d’aller s’installer en Europe à la recherche d’une vie meilleure. Au départ, soutient-elle, c’est elle qui s’occupait de toutes ses dépenses. Seule la communication consolidait leur relation. « J’étais habituée à prendre soins de lui, C’est moi qui faisais tout pour lui-même quand il était au Cameroun. Il n’avait aucune source de revenu. Mon mari m’avait promis de revenir au pays.-Mais, un jour, je l’ai joint au téléphone et c’est une autre femme qui a répondu. Elle m’a menacé de ne plus jamais appeler ce numéro. »

Depuis cet incident, relate Albertine, son mari est injoignable. Elle n’a plus aucune nouvelle de lui depuis décembre 2016. La dame dit avoir découvert que son homme a épousé une autre femme de sa génération et qu’ils ont déjà deux enfants.

Albertine soutient en outre qu’au moment du départ de David à l’étranger, elle était enceinte de trois semaines. Elle a accouché d’une fille, aujourd’hui âgée de 4 ans, et son mari n’a jamais demandé les nouvelles de cette enfant, « J’ai fait une grossesse de 14 mois vu mon âge. 1! ne connaît pas sa fille. Il ne l’a jamais vu. L’enfant est à ma charge depuis sa naissance. j’ai épousé un gigolo qui a profité de moi pour aller en Europe », a-t-elle conclu. « L’amour que ma cliente avait pour ce jeune homme s’est effrité avec le temps, il reste le père de son enfant, mais elle ne veut plus de ce mariage», a renchéri son avocat.

Pour convaincre le tribunal de ses déclarations, Albertine a présenté au tribunal un certificat d’abandon du foyer conjugal ainsi que plusieurs reçus de paiement de la scolarité de l’enfant du couple. Elle réclame sa garde. Le verdict est attendu à la prochaine audience prévue le 20 janvier 2021.