Societe

Des stations-service braquées à Kribi avec l'arme d'un soldat du BIR

Des stations-service braquées à Kribi avec l'arme d'un soldat du BIR

Edouma Ekei, le présumé braqueur, reconnait avoir volé l’arme de son frère, capitaine dans le corps d’élite du BIR.

Un braqueur a été neutralisé à Kribi, la ville balnéaire de la région du Sud du Cameroun. Il s’agit de sieur Edouma Ekei, 41 ans, rapporte MimiMefoInfos. Le présumé malfrat portait sur lui, une arme des éléments du bataillon d’intervention rapide (BIR). C’est l’aide de cet instrument qu’il a cambriolé deux stations-service avant d’être rattrapé par les éléments du Commissariat Central.

Sieur Edouma Ekei reconnait avoir volé l’arme de son frère, capitaine dans le corps d’élite du BIR. Celui-ci est actuellement en détachement dans le Sud-ouest. Le présume braqueur a été poursuivi dans la nuit de dimanche 18 octobre, par la police, aux environs de 23h. Il venait juste de braquer et emporter de l’argent dans les stations Total et Tradex.

Cinq munitions

Pour commettre son forfait, il avait comme outil dissuasion, un pistolet de type Valtro, régulièrement reconnu comme une dotation du BIR, avec cinq munitions. La chasse à l’homme commence lorsque le Commissariat Central est alerté par les responsables desdites station-service.

C’est après son coup à Tradex que sa piste est formellement identifiée par les éléments du Commissaire divisionnaire. Ils sont aidés par les conducteurs de motos taximen en colère. Le malfrat est finalement coincé dans un chantier d’une agence de voyage en construction. L’arme de guerre de type FAL pointée sur lui, avec ultimatum de désarmer, il finit par se rendre.

L’insécurité est devenue courante à Kribi. En juillet 2020, la deuxième légion de gendarmerie a mis la main sur un présumé membre d’un gang de 4 individus qui sèment la terreur à Kribi depuis quelques mois.

En possession d’un pistolet de fabrication artisanale

David alias Ben, 40 ans, a été arrêté en possession d’un pistolet de fabrication artisanale. Ce dernier faisait partie d’un gang qui vole et braque à mains armées, dans la ville balnéaire de Kribi.

« Ils dépossèdent les populations de leurs biens et braquent les domiciles et les véhicules. En date du 23 mai dernier, ils ont fait irruption au domicile d’un sujet français ou, sous la menace d’armes, ont récupéré son véhicule. Lequel a été récupéré par nos éléments au niveau de Buea (région du Sud-Ouest) ou ces derniers se trouvaient. » Racontait le chef de la brigade contre la grande criminalité à la deuxième légion de gendarmerie.