Societe

Démission d'un évêque accusé de couvrir des agressions sexuelles des prêtres

Démission d'un évêque accusé de couvrir des agressions sexuelles des prêtres

Le Pape François a accepté la démission d’un évêque polonais accusé d’avoir couvert des agressions sexuelles sur des mineurs commises par des prêtres, selon un communiqué du Vatican publié mercredi 12 mai 2021.

Selon le communiqué du nonce apostolique Polonais, le pape François « a accepté la démission » de l’évêque de Bydgoszcz (nord) Jan Tyrawa pour « négligence […] dans des affaires d’agressions sexuelles contre des mineurs ».

Il s’agit d’un nouvel épisode dans une longue série des accusations d’agressions sexuelles qui ébranle la puissante Église catholique polonaise. En mars, le parquet polonais a été saisi d’une plainte contre le cardinal Stanislaw Dziwisz, très proche de Jean Paul II, et trois autres évêques pour la dissimulation d’affaires pédophiles dans l’Église.

Des documentaires diffusés depuis deux ans par la chaîne polonaise TVN24, avaient dévoilé des cas bouleversants d’agressions sexuelles de prêtres, posant, entre autres, des questions sur l’attitude de Mgr Dziwisz, 82 ans, soupçonné d’avoir couvert des affaires pédophiles, mais aussi d’avoir caché au pape des agressions sexuelles de prêtres à travers le monde, dont les affaires de l’ex-archevêque américain Theodore McCarrick ou de la Légion du Christ.

En novembre, le président de la conférence épiscopale polonaise, l’archevêque Stanislaw Gadecki, a exprimé son espoir qu’une commission du Saint-Siège puisse élucider le rôle de Mgr Stanislaw Dziwisz, l’ex-secrétaire et ami du pape Jean Paul II.