Societe

Crise anglophone: des hommes armés ont ouvert le feu dans une église à Bamenda

Crise anglophone: des hommes armés ont ouvert le feu dans une église à Bamenda

Selon nos sources, une fidèle de l’église aurait perdu la vie au cours de la fusillade, qui a eu lieu ce dimanche 22 août 2021.

L’histoire semble incroyable et laisse sans voix. Des hommes armés ont fait irruption dans une église à Ntangfoan à Bali, dans la Région du Nord-Ouest, ce dimanche 22 août 2021. Ils ont surpris les fidèles qui étaient en plein culte. Ils ont ouvert le feu et selon nos sources, une femme présentée comme une coiffeuse de profession, a été tuée. Il y a aussi eu de nombreux blessés par balle parmi lesquels le pasteur de l’église. Ils ont été conduits dans un hôpital privé situé non loin de leur lieu de culte.

«Certains fidèles qui n’ont pas été touchés ont fui une fois les hommes armés sortis de l’église. C’est eux qui ont alertés la population », a confié un témoin au confrère cameroon web. Ce témoin se trouvait à l’intérieur de l’église au moment où l’attaque s’est produite.

Jusqu’à présent cette attaque n’a pas encore été revendiquée. Ce qu’on sait au sujet des auteurs, c’est qu’ils étaient des hommes armés. Le gouvernement n’a pas encore donné la version officielle de ce qui s’est passé aujourd’hui. Toutefois certains hommes politiques comme Akere Muna ancien batonnier ont exprimé leur indignation face à cette tragédie qui vient s’ajouter à tant d’autres enregistrées dans le cadre de la crise anglophone.

«Ce matin, des fidèles en plein culte à Bali dans la région du Nord-ouest du Cameroun ont été surpris par des tirs Je suis dépassé par cet acte de sacrilège. Voilà donc ce que nous sommes devenus! Mon cœur saigne pour les victimes, leurs familles et pour les habitants de Bali», a écrit Akere Muna sur son compte Twitter.

Il convient de rappeler que c’est toujours dans la localité de Bali, que des séparatistes ont tué 5 policiers au mois de juillet dernier.

Liliane N.