Societe

Crise anglophone : Des cercueils déposés dans des carrefours à Bamenda

Crise anglophone : Des cercueils déposés dans des carrefours à Bamenda

Les populations de Bamenda se sont réveillées mardi matin avec la peur dans le ventre, elles qui ont découvert des cercueils déposés dans certains carrefours. Un évènement étrange qui intervient au lendemain de la découverte des corps sans vie de 11 séparatistes neutralisés par les forces de défense, retrouvés au rond-point de City Chemist dans la rue Che et Mile Two.  

 

Selon les informations relayées par nos confrères du journal l’Intégration, ces cercueils ont été aperçus à : Rendez-vous Junction, Domino Hotel Junction par Mulang, Old Simplicity par Ntarinkon et à Cow-boy Junction par Ngomgham. Même si entretemps, la milice armée de la République fantôme d’Ambazonie ne réclame pas la paternité de ces cercueils, selon plusieurs observateurs, ces pratiques visent à effrayer le commun des mortels.

Les combattants séparatistes ont institué depuis quelques jours un mot d’ordre de désobéissance civile. En effet, selon notre source, ils ont ordonné à la population de faire leurs emplettes mardi dernier sur les marchés. Lesquelles emplettes leur permettront de résister aux deux semaines de villes mortes instituées par les sécessionnistes, qui coïncideraient avec la célébration le 1er octobre prochain de ce qu’ils appellent « l’indépendance » de leur territoire.

Indiquons également que sur le théâtre de la crise anglophone, dimanche dernier 12 septembre, l’armée a essuyé une lourde perte. Sept éléments du Bataillon d’intervention rapide (Bir) sont tombés dans une embuscade tendue par des combattants séparatistes.

Innocent D H