Societe

Crise anglophone : Christopher Anu déclaré persona non grata dans son Lebialem natal

Crise anglophone : Christopher Anu déclaré persona non grata dans son Lebialem natal

La décision de bannir Christopher Anu de Lebialem a été prise par des chefs traditionnels et des élites de ce département, qui ont pris part le 16 février 2021 à la marche de condamnation de l’assassinat des 4 autorités traditionnelles tuées par les séparatistes.

Christopher Anu présenté comme le Secrétaire à la communication et à l’informatique du gouvernement intérimaire de la république fantôme d’Ambazonie a été déclaré persona non grata dans son Lebialem natal. Selon nos sources, il est banni de son département natal à cause de l’assassinat des chefs traditionnels qui s’est produit le samedi 13 février 2021, dans la localité d’Essoh-Attah, située dans le département du Lebialem, région du Sud-Ouest. Pour dénoncer le meurtre de ces chefs traditionnels et sur l’initiative du Ministre Paul Tasong, une marche de protestation contre cet acte des séparatistes a eu lieu mardi dernier.

Les chefs traditionnels et élites du département de Lebialem qui ont pris part à ladite marche, ont donc décidé de déclarer Christopher Anu persona non grata dans cette localité du Sud-Ouest. La raison étant que selon les habitants du Lebialem, le célèbre combattant séparatiste Oliver Lekeaka alias Field Marshal, suivant les instructions de son frère ainé, Chris Anu, a tué les chefs traditionnels.

«Chris Anu, je veux vous dire ceci, que nous vous avons collectivement banni de Lebialem. Que vous ne mettrez plus jamais les pieds sur le sol de Lebialem. Chris, je veux vous le faire savoir et vous demander d’arrêter de perdre votre temps sur votre République Facebook pour réfuter les actes que vous avez si soigneusement planifiés avec votre frère Lekeaka le 13 février 2021…Je demande aux habitants de Lebialem de crier à haute voix jusqu’à ce que les autorités du pays où vous vivez entendent notre cri (…) je leur demande de rappeler à ces autorités que le Cameroun continue de jouir et de chérir leur amitié. Le Cameroun respecte ses positions fortes et puissantes contre toutes les formes de violations des droits humains», a déclaré le Ministre Paul Tasong mardi dernier.

Liliane N.