Societe

Bacc 2020 : les élèves accusés de fraude écopent d'un an de suspension

Bacc 2020 : les élèves accusés de fraude écopent d'un an de suspension

Ces nouvelles sanctions arrivent alors que le processus de préparation des épreuves pour la session 2021 est en cours.

La ministre des Enseignements secondaires, Nalova Lyonga, dans une décision signée le 1er avril dernier, a prononcé des sanctions contre des élèves ayant participé à la fuite des épreuves lors de la session du Baccalauréat 2020, d’après le quotidien Le Jour du 30 avril.

Ces derniers écopent d’un an de suspension aux examens organisés par l’Office du Baccalauréat du Cameroun (OBC) en plus de l’annulation de leur diplôme.

Outre les élèves, des enseignants et administrateurs de plateformes sociales ayant participé à la fuite et à la distribution des épreuves ont aussi été sanctionnés. Au total il s’agit de 133 personnes dont 19 d’entre elles devront encore faire face à des poursuites judiciaires.

Il y a environ 10 mois lorsqu’une enquête administrative commandée par Nalova Lyonga avait rendu coupables de négligence et complicité de fuite sept responsables en fonction à l’OBC. Ces derniers avaient écopé de 3 mois de suspension.

La fuite des épreuves

Bien avant, 5 personnes dont 2 élèves, 2 étudiants et un enseignant avaient été arrêtés et déférés à la prison de centrale de Yaoundé pour la même affaire. Ces nouvelles sanctions arrivent pendant que le processus de préparation des épreuves pour la session 2021 est en cours.

Pour rappel, la fuite concernait les séries scientifiques surtout les épreuves de Physique, Chimie et SVT. A la veille de l’examen, les épreuves de ces matières et leurs corrigés avaient amplement été partagés sur les réseaux sociaux obligeant ainsi le ministère et l’OBC à annuler le passage de ces matières pour les reprogrammer quelques jours plus tard.