Societe

Accident mortel sur la route d'Ambam : Un grumier dont les chaînes ont lâché, tue une famille entière

Accident mortel sur la route d'Ambam : Un grumier dont les chaînes ont lâché, tue une famille entière

Il s’agit d’Emane Eteng Samuel - pasteur de l’Eglise Presbytérienne Camerounaise, de son épouse et de leur bébé âgé de deux mois dont les corps se trouvent actuellement dans une morgue.

Alors qu’ils poursuivaient tranquillement leur voyage, après un week end consacré à la prédication de l’évangile auprès de leurs ouailles et autres activités ecclésiastiques, les victimes n’auront jamais l’opportunité d’arriver à destination.

Les chaînes maintenant les billes de bois que transportait un grumier ont lâché, entrainant la chute de ces derniers sur la chaussée et, d’après les témoins, ce sont ces dernières qui ont percuté la voiture dans laquelle se trouvaient le pasteur et les membres de sa famille.

Certains laissent même entendre qu’ « Une bille de bois a violemment percuté l’habitacle du véhicule, ce qui n’a laissé aucune chance à ceux qui s’y trouvaient… ».

D’autres affirment que :

« La vitesse est la chose la mieux partagée par les chauffeurs grumiers sur cette route cabossée, avec des nids de poule partout. A une certaine heure, ils ne tiennent pas compte du fait qu’il y’a des piétons et d’autres voitures de petit calibre qui peuvent eux aussi circuler sur cette route… » ;

« Parfois, on a l’impression que les chauffeurs volent seulement. On n’arrive pas à expliquer un tel comportement et, je pense que certains chauffeurs, veulent multiplier leur gain en faisant des voyages supplémentaires, sans toutefois prendre des mesures qui s’imposent, surtout sur une route comme la nôtre…Un phénomène qu’on vit aussi bien en journée que dans la nuit ».

Les équipes de secours à pied d’œuvre

De 20h (heure probable de l’accident) jusqu’à tard dans la nuit, les riverains, encadrés par les Forces de maintien de l’ordre et les automobilistes bloqués par l’accident, ont durement travaillé.

Il fallait d’abord sortir les corps des victimes de la voiture entièrement détruite et ensuite, dégager la voie des billes de bois qui l’encombraient.

Le chauffeur du grumier a échappé de justesse à la vindicte populaire, grâce aux éléments des Forces de maintien de l’Ordre qui sont intervenus et, il est actuellement gardé à vue, pour besoin d’enquêtes.

Il est important de relever que la Région du Sud est comme celle du Soleil levant, l’Est est convoitée à cause de son bois. Nombreux sont les exploitants qui y sont installés, des locaux comme des multinationales, qui se livrent à une exploitation disproportionnée de ces ressources, alors que les populations vivent dans une misère indescriptible.

Nicole Ricci Minyem