Santé

Vaccin contre le cancer du col de l'utérus/Matomba: «Je salue la décision du Chef de l'Etat qui a écouté la voix du Purs»

Vaccin contre le cancer du col de l'utérus/Matomba: «Je salue la décision du Chef de l'Etat qui a écouté la voix du Purs»

Toutefois, Serge Espoir Matomba réclame l’ouverture d’un grand débat public sur l’administration des vaccins aux Camerounais.

Serge Espoir Matomba le président du Peuple uni pour la rénovation sociale (Purs) fait partie des hommes politiques qui se sont ouvertement opposés à l’administration aux jeunes filles âgées entre 9 et 13 ans du vaccin contre le cancer du col de l’uterus. Apres le communiqué du gouvernement adressé aux chefs des établissements scolaires, qui indique que ce vaccin ne revêt pas un caractère obligatoire, le président du Purs a salué la décision du Chef de l’Etat qui pour lui démontre que les observations de son parti politique ont été prises en compte.

« Je salue la décision du Chef de l’Etat qui a écouté la voix du Purs pour ne pas rendre le  vaccin contre le cancer du  col de l’utérus obligatoire, comme atteste le document Officiel en image », a écrit Serge Espoir Matomba.

Cependant, le président du Purs demande une transparence dans l’administration des vaccins aux camerounais.

«Toutefois, le Purs par ma voix, réclame  l’ouverture d’un grand débat public sur l’administration des vaccins aux Camerounais afin d’éviter tout fantasme sur l’efficacité de la vaccination. La transparence est une nécessité. Il faut que le Ministre de la santé renforce la communication, accepte des échanges contradictoires et apporte les éclairages scientifiques requis dans ce sens. En matière de santé publique, la force de conviction est supérieure à la contrainte pour emporter l’adhésion du peuple », a écrit Serge Espoir Matomba.

Liliane N.