Santé

Une nouvelle épizootie de peste porcine africaine déclarée dans plusieurs régions du pays

Une nouvelle épizootie de peste porcine africaine déclarée dans plusieurs régions du pays

Dans un arrêté signé le 16 juillet 2021, le gouverneur de la région de l’Ouest, Awa Fonka Augustine, annonce la fermeture temporaire sur l’ensemble du territoire de la région de l’Ouest, des marchés de commercialisation des porcs et des sous-produits des fermes porcines, et l'interdiction de circulation et de transport de ces mêmes produits. « Ces mesures préventives visent à faire face aux risques de propagation de la maladie et à protéger le cheptel porcin dans la région de l’Ouest », soutient l'autorité administrative.

Saisie d’une cargaison de porcs morts et vivants dans la ville de Mélong le 4 juillet, décès en masse des porcs dans certains élevages du pays, sont entre autres des indices recensés çà et là sur le territoire national indiquant la survenue d’une nouvelle épizootie de peste porcine au Cameroun. Une information confirmée dans une correspondance du Ministre de l'Elevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia) datée du 25 juin 2021. En effet, le Dr Taïga prescrit à ses collaborateurs dans les services déconcentrés (les10 régions du pays) des mesures en vue de la « gestion de l’épizootie de peste porcine africaine en cours ».

Le membre du Gouvernement révèle que « des cas confirmés de peste porcine africaine ont été rapportés dans plusieurs régions du pays depuis quelques semaines, au Réseau d’épidémiosurveillance des maladies animales du Cameroun (Rescam) ». C'est fort de ce constat, le ministre Taïga recommande à ses collaborateurs une batterie de mesures. Le Minepia leur prescrit notamment, l’information et la sensibilisation des acteurs de la filière porcine, la surveillance des élevages et des marchés de porcs, le contrôle des mouvements de porcs et des produits d’origine porcine, l’exigence des documents sanitaires conformément à la réglementation, la désinfection systématique des véhicules affectés au transport des porcs, la mise en œuvre des mesures sanitaires dans tous les foyers, la réactivation des check-points.

C'est en droite ligne de ces mesures gouvernementales que le Gouverneur de la région de l’Ouest a décidé depuis le 16 juillet 2021, de fermer tous les marchés de porcs et d’interdire la circulation de ces animaux sur l’ensemble de ce bassin de production. La décision prise par l'autorité administrative devrait certainement avoir un impact sur l’approvisionnement des villes de Douala et de Yaoundé, dans lesquelles s’est développée, depuis quelques années, une florissante activité commerciale autour de la viande de porc (braiseurs installés devant les débits de boisson).

Innocent D H