Santé

Semaine Mondiale de la Vaccination : Les réflexions vont bon train à Yaoundé

Semaine Mondiale de la Vaccination : Les réflexions vont bon train à Yaoundé

« Surmonter l'hésitation vaccinale au Cameroun » est le thème choisi par les responsables du ministère de la Santé Publique qui ont réuni autour d’une même table, les experts, les élus locaux et autres acteurs

Il était question pour les uns et les autres de trouver les raisons pour lesquelles, les Populations Camerounaises, dans leur grande majorité, sont réfractaires à l’idée de se faire vacciner, notamment contre le Covid 19.

Du point de vue du Dr Amani Adidja – Sous – Directeur de la Vaccination, la situation est plus critique et le thème choisi pour commémorer cette semaine est assez évocateur des réalités vécues au Cameroun :

« Les gens hésitent à se faire vacciner. Tenez par exemple, lors de la dernière campagne qui s’est tenue au mois de mars 2021 dans les régions du Littoral, du Sud et du Sud-Ouest, la couverture vaccinale a été faible. Pour preuve au Littoral, nous avons à peine eu 50% de couverture vaccinale ;

Alors que d’habitude, lorsque nous menons des campagnes de vaccination contre les maladies qui tuent comme le choléra, la couverture vaccinale est de 80% voire 90%. Cela veut dire que la moitié des gens qui étaient censés se faire vacciner ont refusé. A certains endroits, la population nous a versé de l’eau».

Pour, Contre ou Indécis ?

Telle est la question qui a été posée à chaque participant, ayant fait le déplacement de la salle des banquets de la Croix Rouge Camerounaise. En dehors des experts, nul autre n’a pu apporter une réponse définitive à cette interrogation.

 

Augustin Bala – Maire de Yaoundé V a par exemple « reconnu et magnifié les bienfaits de la vaccination dans la  vie  quotidienne des populations ».

Cependant, dans sa posture d'homme politique, qui côtoie au quotidien les populations, l’Édile de cette Commune d’Arrondissement a souligné à grands traits  la méfiance  de ses concitoyens vis à vis des vaccins, notamment celui contre le coronavirus, à cause du flux d'informations pertinentes ou impertinentes  qui circulent sur les réseaux sociaux.

Interpellant les experts, Augustin Bala leur a fait comprendre qu’il « Est impérieux que  les spécialistes de la médecine au Cameroun adoptent une bonne stratégie de communication sociale afin de  rassurer tous ceux qui refusent encore d’entendre parler du vaccin contre le Covid 19».

Un point de vue important, surtout lorsqu’on sait que le vaccin est inoculé à titre préventif et non pas curatif, bien qu’il puisse y avoir des effets indésirables.

Qu’à ce cela ne tienne, affirme le Pr Anne Esther Njom Nlend - Présidente de l’association des femmes médecins, qui ajoute que ; « La vaccination est l’intervention de santé publique la plus efficace pour éviter les décès. Vous savez qu’en matière de santé, la prévention vaut mieux que le curatif. La vaccination à Covid-19 est donc importante ».

 

Nicole Ricci Minyem