Santé

Menace de résurgence du coronavirus : un important don de masques du chef de l'Etat bientôt acheminé vers les régions

Menace de résurgence du coronavirus : un important don de masques du chef de l'Etat bientôt acheminé vers les régions

Ce don vise à contrecarrer la résurgence de la pandémie dans le pays.

Les statistiques présentées par le ministre de la Santé publique au conseil de cabinet du 03 novembre font état de 21 103 cas enregistrés sur le territoire national avec 429 décès. Toutefois, le gouvernement s’inquiète de la résurgence de la pandémie dans le pays.

« D’où cette exhortation du président de la République, transmise par le Premier ministre, chef du gouvernement aux gouverneurs de régions qui doivent faire comprendre à leurs administrés que la pandémie n’est pas encore vaincue. Dans ce cadre, je dois du reste annoncer qu’un important don de masques du chef de l’Etat va être acheminé vers les régions en vue de leur distribution dans des endroits sensibles. Seront concernés par ce travail, outre les gouverneurs, les préfets, les sous-préfets, les parlementaires, les autorités municipales, les chefs traditionnels… », a révélé Paul Atanga Nji, le ministre de l’Administration territoriale. Il a accordé une interview au quotidien gouvernemental Cameroon Tribune.

Un relâchement des mesures barrières

Selon lui, les gouverneurs ont été instruits par le président de la République de reprendre la sensibilisation sur le respect des mesures barrières dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Si cette pandémie a été très bien gérée jusqu’ici, note-t-il, force est de constater qu’il y a une sorte de relâchement au sein de la population en ce qui concerne les mesures-barrières.

« Nous les avons également sensibilisés en ce qui concerne l’encadrement des partis politiques. Certains respectent la loi, tandis que d’autres sont passés maîtres dans l’art de la défiance de l’autorité de l’Etat. Ceux-là doivent comprendre que tout sera mis en œuvre pour assurer la gestion de l’ordre public et le strict respect de la loi. Les gouverneurs ont été instruits sur le fait qu’il n’y aura aucune complaisance en ce qui concerne le maintien de l’ordre sur l’ensemble du territoire national. », ajoute le membre du gouvernement.