Santé

maladies cardiovasculaires : 17 000 personnes en meurent chaque année

maladies cardiovasculaires : 17 000 personnes en meurent chaque année

La journée mondiale contre les pathologies affectant le cœur et les vaisseaux sanguins s’est célébrée le 29 septembre dernier.

Une maladie cardiovasculaire est une pathologie qui touche le cœur et les vaisseaux sanguins. Elles sont généralement favorisées par le tabagisme, l’obésité, une mauvaise alimentation, l’excès d’alcool, le manque d’activité physique etc. D’après une cardiologue «c ’est une maladie qui touche le cœur et le vaisseau. Il peut s’agir d’une atteinte au niveau des corollaires qui sont les artères qui irriguent le cœur et la plus connue est la crise cardiaque encore appelée infarctus ,de myocarde. Il peut s’agir d’une pathologie périphérique notamment l’insuffisance cardiaque, et on parle d’insuffisance cardiaque lorsque la fonction pompe du cœur est atténuée».

Au Cameroun, les maladies cardiovasculaires sont à l’origine d’environ 17000 décès par an et elles représentent la première cause de mortalité. Selon la société camerounaise de cardiologie, des maladies cardiovasculaires sont en hausse au Cameroun et touchent déjà près de 35 % de la population adulte soit environ 17000 cas officiellement recensés chaque année». Parmi ces maladies l’hypertension artérielle (HTA) est la plus fréquente.

En effet, 30 % de Camerounais sont hypertendus soit un camerounais sur trois. Malheureusement 60% des personnes hypertendues ignorent leur statut. Et parmi les malades conscients de leur état, 75% des patients ne prennent pas leur traitement. L’HTA multiplie par 10 le risque de faire un AVC et par quatre le risque de faire une – crise cardiaque. Elle est asymptomatique.

Selon l’Oms, ces maladies sont la première cause de mortalité dans le monde. On estime à 17,5 millions le nombre de décès imputables aux maladies cardiovasculaires soit 31 % de la mortalité mondiale globale. Parmi ces décès, on estime que 7,4 millions sont dus à une cardiopathie coronarienne et plus de 6,7 millions à un AVC. Plus des trois quarts des décès interviennent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. Ils estiment également que sur les 16 millions de décès survenant avant l’âge de 70 ans et liés à des maladies non transmissibles, 82% se produisent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire et 37% sont imputables aux maladies cardiovasculaires.