Santé

Lutte contre le coronavirus : Mgr Samuel Kleda maintient que ses médicaments sont gratuits

Lutte contre le coronavirus : Mgr Samuel Kleda maintient que ses médicaments sont gratuits

L’archevêque métropolitain de Douala a animé un point de presse ce mardi 23 février 2021 à Yaoundé, la capitale politique du Cameroun. Il souligne par ailleurs que ses produits sont disponibles dans les hôpitaux de l’église catholique.  

La courbe des personnes contaminées au coronavirus fait une montée vertigineuse au Cameroun. Dans un point de presse dans la capitale politique du Cameroun ce mardi, Mgr Samuel Kleda est revenu sur le sujet. L’archevêque métropolitain de Douala recommande pour le besoin de la cause, le respect des mesures barrières.

«On constate quand même qu’il y a une légère reprise des infections au coronavirus. La première chose à dire c’est que tous les Camerounais puissent respecter les mesures barrières pour éviter de contaminer et de se faire contaminer», a relevé l’ancien président de la conférence épiscopale du Cameroun au micro de nos confrères de la Crtv, la radio d’Etat. Parlant de ses médicaments, notamment l’Elixir Covid et Adsak Covid, ils restent à la disposition des patients.

Trichilia emetica

«Dans la plupart des formations sanitaires le produit est disponible. Si vous prenez le produit dans le cadre de nos formations sanitaires, on vous le donne gratuitement», soutient-il, tout en mettant en garde ceux qui utilisent son médicament sur les réseaux sociaux.  «Je ne me reconnais pas là-dedans. Si je donne le produit gratuitement, comment d’un autre côté je me mets sur les réseaux sociaux pour dire «envoyez-moi de l’argent ?» Ce sont des arnaques que je dénonce d’ailleurs. Je n’agis pas de cette manière-là», affirme Samuel Kleda.

Depuis la détection du premier cas du coronavirus au Cameroun en mars 2020, Mgr Kleda, avait présenté officiellement le 5 juin 2020 son protocole de traitement à la presse à Douala. Il s’agit de deux remèdes. Elixir Covid, le premier a pour principal élément le Trichilia emetica, communément appelé «Mafura», un arbre de la savane présent dans le septentrion. Le deuxième médicament Adsak Covid, est élaboré autour d’une variété de l’Aloe Vera.