Santé

Lutte contre la Rougeole : 16,6 millions d'enfants n'ont pas reçu leur dose supplémentaire

Lutte contre la Rougeole : 16,6 millions d'enfants n'ont pas reçu leur dose supplémentaire

Un chiffre effrayant, donné par l’Organisation Mondiale de la Santé qui, dans un article publié sur son site a révélé que : « Huit pays en Afrique sont concernés car, au cours de l’année écoulée, ils ont concentré tous leurs efforts à la riposte contre la pandémie du Covid 19… ».

Un rappel que l’Organisme spécialisé sur les questions de la Santé a tenu à faire, alors que se prépare la célébration de la Semaine africaine de la vaccination.

Etat des lieux

Dans cet article, l’on peut lire que de « Janvier 2020 à Avril 2021, les pays qui n’ont pas respecté leur calendrier vaccinal sont exposés à des risques de flambées de rougeole de grande ampleur ».

D’où l’importance des propos du Dr Matshidiso Moeti - directrice régionale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique : « Les récentes flambées de rougeole, mais aussi de fièvre jaune, de choléra et de méningite mettent en lumière les lacunes inquiétantes observées en matière de couverture vaccinale et de surveillance de la vaccination en Afrique…

Tout en menant la riposte contre la Covid -19, nous devons veiller à ce que nul ne soit gravement exposé aux maladies à prévention vaccinale…

J’invite instamment tous les pays à redoubler d’effort dans la fourniture des services de santé essentiels, notamment en ayant recours aux campagnes de vaccination qui permettent de sauver des vies ».

 

La rougeole : une affection contagieuse

Pour l’Oms, il est important d’atteindre un taux de couverture vaccinale anti rougeoleuse de 95 % si l’on veut éviter les flambées épidémiques dues à cette maladie.

Malheureusement, nombreux sont encore les pays qui ne tiennent pas compte de ces réalités,  ce qui entraîne le décès de milliers d’enfants, comme cela est relevé dans l’article sus mentionné :  « Environ neuf millions d’enfants ne reçoivent pas leurs doses de vaccins d’importance vitale chaque année ». C’est la raison pour laquelle chaque année, le continent en perd plus de 500 000, alors qu’ils sont à peine âgés de cinq ans.

L’Oms et les États Membres vont célébrer la 11ème  Semaine africaine de la vaccination du 24 au 30 avril 2021. Ce sera une fois de plus l’occasion de mener une campagne annuelle de mobilisation en faveur de l’accès universel aux vaccins vitaux ; Mais aussi l’opportunité de conduire des actions plus concertées dans le domaine de la vaccination en Afrique.

 

Nicole Ricci Minyem