Santé

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) plaide pour un meilleur accès de l'Afrique aux vaccins Covid-19

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) plaide pour un meilleur accès de l'Afrique aux vaccins Covid-19

Le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), a considéré samedi l’amélioration substantielle de l’accès de l’Afrique aux vaccins nécessaires pour combattre Covid-19 comme un impératif moral.

Après avoir visité la République centrafricaine, Maurer a publié une déclaration dans laquelle il a noté que: « Compte tenu du caractère mondial de la pandémie, un accès équitable à son vaccin aujourd’hui est une étape critique vers un accès plus équitable aux vaccins de manière plus générale ». Le président de la Croix-Rouge a indiqué trois raisons pour lesquelles l’Afrique ne doit pas être oubliée, où la première contagion a été officiellement détectée le 14 février 2020 en Égypte.

«D’abord, dit-il, l’impératif humanitaire: chaque vie est importante. Deuxièmement, l’argument épidémiologique: des poches de personnes non vaccinées peuvent conduire à une réplication virale et à l’émergence possible de variantes que les vaccins ne couvrent pas ». Troisièmement, il a évoqué l’argument économique: «L’impact de Covid-19 continuera de nuire aux économies locales, nationales et mondiales. Vacciner les groupes vulnérables à travers le monde a un sens économique ».

Peter Maurer a noté que lorsque les pays ont plus de vaccins, les autorités accordent également la priorité aux personnes déplacées, aux migrants, aux réfugiés et aux résidents dans les zones sous contrôle non gouvernemental. Sur ce dernier point, il a évoqué la situation des 70 pour cent du territoire de la République centrafricaine. Cependant, le président du CICR a souligné que les campagnes de vaccination contre le Covid-19 ne devraient pas être menées au détriment d’autres problèmes de santé majeurs.