Santé

Le Burundi ferme ses frontières terrestres en raison du covid-19

Le Burundi ferme ses frontières terrestres en raison du covid-19

Les autorités burundaises ont annoncé la fermeture dès lundi des frontières terrestres et maritimes afin de circonscrire la seconde vague de covid-19.

Selon un communiqué du ministre de la Sécurité publique, le général Gervais Ndirakobuca, « toutes les frontières terrestres et maritimes sont fermées à la circulation des personnes » dès lundi prochain.

Outre cette annonce, le Burundi a également instauré une quarantaine de sept jours et deux tests de covid pour tous les voyageurs qui atterrissent à l’aéroport international Melchior Ndadaye de Bujumbura. « Ceux qui seront testés positifs à la Covid-19 seront transférés dans un des centres de prise en charge pour traitement, à leurs frais », précise le communiqué.

Pour Bujumbura, ces mesures ont été prises « suite au constat de l’augmentation des cas de Covid-19 (…) et dans le souci de freiner sa propagation ». Depuis l’arrivée au pouvoir du général Évariste Ndayishimiye, le Burundi a changé de stratégie dans la lutte anti-covid.