Santé

L'apnée du sommeil : un ennemi qui frappe la nuit

L'apnée du sommeil : un ennemi qui frappe la nuit

Entre 5% à 7% de personnes arrêtent de respirer plusieurs fois pendant la nuit. Ce problème augmente le risque de troubles cardiovasculaires.

L’apnée du sommeil ou syndrome d’apnées-hyperpnées obstructives du sommeil est une pathologie encore négligée en Afrique. Suivant les explications du Dr Meva’a, Orl à l’hôpital central de Yaoundé, c’est un trouble de la ventilation nocturne dû à la survenue anormalement fréquente de pauses respiratoires. Ce syndrome est dû à des épisodes répétés d’obstruction des conduits respiratoires de l’arrière-gorge qui peuvent durer de 10 à 30 secondes, voire plus. Ils se produisent au moins 5 fois par heure de sommeil et peuvent se répéter une centaine de fois dans la nuit.

Les pauses surviennent lors des obstructions répétées complètes ou partielles des conduits respiratoires de l’arrière-gorge survenant au cours du sommeil. «Ceci peut se répéter et causer des troubles chez le patient à type de somnolence en journée, trouble de l’attention et de la concentration», fait-il observer. Cette réduction ou interruption de la ventilation pendant le sommeil provoque un manque d’oxygène. Le cerveau réagit et la personne se réveille pour reprendre sa respiration. Ces éveils sont de courte durée ; l’on parle alors de micro-éveils dont la personne n’a pas conscience.

Selon le Dr Meva’a, l’apnée du sommeil touche toute les couches sociales, adultes comme enfants voire même les nourrissons. «On peut les observer aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant ; les causes sont essentiellement les obstacles au passage normal de l’air dans les voies aériennes supérieures telles que les hypertrophies amygdalines, les tumeurs siégeant dans l’arrière-gorge ou le nez» , ajoute-t-il.

En effet, l’apnée du sommeil retentit sur les activités quotidiennes. Sans une bonne qualité de sommeil, la personne, présentant ce trouble, somnole fréquemment dans la journée et subit souvent des endormissements incontrôlables. Elle a des difficultés à se concentrer, présente des troubles de la mémoire et de la concentration, des troubles de l’humeur, elle ne peut pas être efficace chez elle, au travail ou en collectivité.

«En raison de la baisse de la vigilance, le taux d’accidents de voiture et d’accidents du travail est plus élevé chez les personnes présentant une apnée du sommeil que chez les autres en raison de la somnolence anormale en journée», poursuit-il. Cependant pour remédier à ce problème respiratoire, un traitement chirurgical est préconisé. Il consiste à enlever la cause qui obstrue le nez et l’arrière gorge et parfois un régime amaigrissant qui peut avoir un effet bénéfique sur l’obstruction des voies aériennes supérieures. « Dans certains cas, ça peut être mortel si on ne fait rien et si l’obstruction est totale», conclut-il.