Santé

Ingéniosité : Le Cameroun dispose désormais d'une couveuse solaire néonatale

Ingéniosité : Le Cameroun dispose désormais d'une couveuse solaire néonatale

Bien que le projet soit encore dans sa phase expérimentale, Stephen Mouafo Foguieng - Ingénieur biomédicale, interrogé par nos confrères de la chaîne publique nationale affirme que « Cette couveuse a une autonomie de 13h de même que la capacité de prélever la température du bébé. Elle peut également servir de pèse-bébé… ».

 

Comment s’est – il lancé dans ce projet ?

« J’ai assisté au décès du bébé de l’un de mes camarades il y’a trois ans, dans une clinique privée de la place. L’enfant était mort parce qu’aucune couveuse n’était disponible dans les hôpitaux qui en disposent…

Une situation qui m’a fortement touché et qui a fait naître dans mon esprit, de nombreuses interrogations et, l’une d’elle revenait en permanence dans mon esprit : N’existe –il pas autour de moi, des éléments qui peuvent me permettre de fabriquer des couveuses ? Et, sans réfléchir plus longtemps, je me suis lancé ».

Les spécificités de ces couveuses solaires néonatales

Selon le jeune homme âgé de 24 ans et natif de Bafoussam, « La première qui est la photo thérapie a été conçue de telle sorte qu’elle puisse soigner les enfants atteints de Jaunisse ; Dans la quasi majorité des villages de l’Ouest Cameroun, les enfants en souffrent énormément et, on les expose au soleil…

On a aussi un capteur de température cutanée, pour renseigner sur la température su bébé ; parce qu’on des enfants qui font des fièvres dans les couveuses, le médecin n’est pas informé, donc il y a une assistance médicale…

Il y a aussi moyen de mesure le poids du bébé, cela évite de transférer les enfants d’un point A à un point B avec des déplacements microbiens ; donc quand on met le bébé dans la couveuse, son poids est automatiquement affiché… La couveuse fonctionne sur énergie solaire ».

Coût de fabrication

Pour avoir l’une de ces machines reproduisant les conditions de développement d’un enfant prématuré, Stephen Mouafo Foguieng laisse entendre qu’il faut au bas mot, « 1 500 000 Frs Cfa ». Au-delà des autres charges, à l’instar du salaire des onze jeunes qu’il emploie à plein temps.

Disponibilité

Les premières couveuses ont été mises à la disposition des Services de pédiatrie au sein de deux Hôpitaux, l’un à l’Est et l’autre à l’Extrême Nord, à la grande satisfaction du personnel de santé.

« Avec les coupures récurrentes de l’énergie électrique, nous n’avons plus de problème étant donné que la couveuse fonctionne avec l’énergie solaire et quand le bébé naît et que cela nécessite qu’il soit placé dans une couveuse, nous agissons avec sérénité, comme cela a té le cas pour quatre enfants… ».

Doter la quasi majorité des hôpitaux du Cameroun des couveuses solaires néonatales et promouvoir l’emploi Jeune sont entre autres les ambitions développées par l’Ingénieur Biomédicale qui garde la main tendue vers le Gouvernement.

Nicole Ricci Minyem