Santé

Don volontaire du sang : Plus de 70 poches de sang collectées à Garoua par des associations

Don volontaire du sang : Plus de 70 poches de sang collectées à Garoua par des associations

C'était au cours des opérations de dons volontaires de sang organisées notamment à la Croix-Rouge de la Bénoué, à l'Ecole privée des infirmiers de Garoua et à l'hôpital régional. Une initiative menée conjointement par l'Association des jeunes pour le bien-être social, ainsi que l'Association sang et vie dans le cadre des activités marquant la journée mondiale du donneur de sang ce lundi 14 juin 2021 sous le thème : " Donnez votre sang pour faire battre le cœur du monde ".

C'est une réalité, mais alors une réalité peu reluisante. Dans nos formations sanitaires, nombreuses sont des personnes surtout celles issues des couches vulnérables qui décèdent chaque jour faute de moyens pour se procurer des poches de sang à transfuser. Face à cette situation, l'Association des jeunes pour le bien-être social et celle dénommée Sang et vie viennent de se déployer à l'Ecole privée des infirmiers de Garoua et à l'hôpital régional question d'inculquer aux populations les habitudes de don volontaire de sang afin de sauver des vies. « Ça fait mal de voir une personne qui peut réussir demain dans sa vie, perdre la vie alors qu’elle peut être sauvée si on lui donne un peu de son sang. C’est la raison pour laquelle, j’ai décidé volontairement de donner mon sang », confie Aminatou Ahmadou Bouba, étudiante en première année Sciences biomédicales (donneuse volontaire). Pour Dikai Yandobai, étudiant de première année Sage-femme Maïeuticien, un autre donneur volontaire, c’est l’occasion « d’appeler mes parents, mes frères et sœurs de pouvoir sans hésiter donner le sang s’ils sont bien portants ».  

« Pour prélever le sang, il faut être âgé au moins de 18 à 60 ans, et avoir un poids de 50 kg au moins. Ne pas avoir des maladies telles que le diabète, l’hépatite, la tension », explique Donatien Zenga, membre l'Association des jeunes pour le bien-être social. Ces activités de don volontaire de sang qui s'inscrivent dans le cadre de la journée mondiale du donneur de sang dont l'importance n'est plus à démontrer. « Plusieurs personnes ont besoin du sang, mais par manque de ce liquide vital, ces personnes là décèdent. Donc, l’importance du don de sang, c’est que nous puissions sauver des vies dans les formations sanitaires et dans les hôpitaux », ajoute Donatien Zenga.

Lancées depuis le 08 juin 2021, ces opérations ont permis de collecter plus de 70 poches de sang. De quoi aider les formations sanitaires dans le Nord à faire face au déficit en sang à transfuser.

Innocent D H