Santé

Choléra : 779 cas dont 35 décès au Sud

Choléra : 779 cas dont 35 décès au Sud

La ville de Kribi est la plus touchée avec 722 cas et 33 morts depuis le déclenchement de la maladie en décembre dernier.

Le Centre, le Sud, le Littoral et le Sud-Ouest sont les quatre régions les plus touchées par le choiera ces derniers temps au Cameroun. La maladie qui fait des ravages par ce temps de crise sanitaire, est causée par une bactérie présente dans les eaux sales ainsi que les aliments contaminés.

À Kribi, la cité balnéaire, l’on note une profusion de cas de cette maladie en plus du Covid-19 et de la rougeole. Depuis décembre 2019, le village des pécheurs de Londji, où l’on enregistre le plus grand nombre de cas, est considéré comme l’épicentre de la maladie.

C’est suite à cette prolifération du nombre de malades et de décès suite au choléra que le secrétaire d’Etat à la santé Alim Hayatou a visité le district de santé de Londji vendredi dernier. Au cours de cette descente, des observations ont été faites concernant notamment l’absence des latrines tout au long de leur parcours, sans oublier que plus de 90% des pécheurs et commerçants installés dans la localité sont des étrangers venus de pays voisins et au-delà.

A l’hôpital de district de Kribi dirigé par le Dr Bisse, on y retrouve 32 lits qui brillent par la rigueur des mesures d’hygiène qui y sont strictement appliquées. Le service «wash» est actif à l’entrée comme à la sortie de l’unité choléra. Dans cette formation sanitaire, on enregistre trois cas de bébés atteints du choléra internés bien que leur situation soit maitrisée.

La délégation s’est ensuite rendue au port autonome de Kribi où le chef de poste aux frontières a fait état des difficultés qu’il rencontre dont les majeures sont l’étroitesse de son espace de travail et un manque criard de personnels. Quant à la dernière étape qui s’est déroulée dans la salle de réunion de la mairie de Kribi. Lors du débriefing, la situation du choléra dans la région du Sud a été présentée de manière générale.

On ressort que le 1er cas est survenu le 13 mai 2020, 11 aires de santé sont en épidémie, on dénombre 779 cas dont 35 décès. Les plus infectées sont le district de santé de Kribi avec 722 cas pour 33 décès. Dans la ville de Sangmélima, on enregistre 02 cas pour 02 décès et Meyomessala 05 cas pour 01 décès. La région affiche un taux de létalité de 4,27%, 744 guéris, soit 95,4% de taux de guérison.