Santé

Alerte: Déjà 15 malades d'insuffisance rénale décédés faute de soins à Bertoua

Alerte: Déjà 15 malades d'insuffisance rénale décédés faute de soins à Bertoua

Les malades d’insuffisance rénale continuent d’attendre l’action du Dr Malachie Manaouda, ministre de la Santé publique, qui a promis de remédier à la situation qui prévaut au centre d’hémodialyse de l’hôpital régional de Bertoua.

La situation préoccupe le personnel en service au centre d’hémodialyse de l’hôpital régional de Bertoua, sans oublier les malades d’insuffisance rénale. 15 patients sur les 22 recensés audit centre, ont déjà perdu la vie, faute de soins. Il se trouve que c’est depuis six mois, que la dialyse n’est pas faite dans ce centre. Tout est à l’arrêt de ce côté. Selon la Crtv, c’est depuis le 06 juin 2020 que les activités sont interrompues. Les 22 patients du fait de leur état délicat ont été envoyés ailleurs. Certains ont choisi la ville de Yaoundé pour trouver leurs soins.

Au centre d’hémodialyse de l’hôpital régional, le personnel s’inquiète aussi des conséquences de cet arrêt d’activités sur les machines. « Le fait qu’on soit en fermeture prolongée depuis presque six mois, fait que les circuits d’eau vont être engraissés avec le calcaire », a déclaré un employé. On espère à une action du Dr Malachie Manaouda le ministre de la Santé publique.

Il se trouve que le Ministre Manaouda avait fait une descente à l’hôpital régional de Bertoua le 14 août dernier. Il avait alors fait la promesse de remédier urgemment à cette situation. Sauf que les choses n’ont toujours pas changé jusqu’à présent. Les patients ne savent pas à quel saint se vouer.

La rupture des kits d’hémodialyse est un problème fréquent dans nos hôpitaux publics. Et même ceux qui sont situés dans les grandes métropoles du pays comme Yaoundé et Douala connaissent souvent ce problème. Dans la capitale, les malades ont souvent organisé des mouvements d’humeur pour crier leur ras-le-bol devant le Centre hospitalier universitaire.

Liliane N.