Politique

Wilfried Ekanga : « préparez déjà vos " Rip" du mois de février. Car la route et l'incivisme politique vont continuer à tuer »

Wilfried Ekanga : « préparez déjà vos

Cadre du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), il condamne l’incident malheureux survenu ce mercredi sur la Falaise de Dschang. Pour lui, si rien n’est fait en février prochain, l’on assistera encore à un autre drame.

« Le chant du sang de Dschang. Quand tu constates qu’un gouvernement est constitué de spécialistes en détournements de budgets, tu crois bien faire d’interpeller tes compatriotes en leur disant :  » Regardez, voilà un ministre qui facture le kilomètre d’autoroute à 7 milliards, c’est-à-dire six fois plus cher qu’ailleurs en Afrique. Tu leur fais comprendre que c’est la raison pour laquelle les infrastructures enregistrent des décennies de retard (sans oublier celles qui ne vont jamais au-delà de la première pierre) », explique Wilfried Ekanga dans une tribune publiée  ce jeudi 28 janvier 2021.

« Tu leur ajoutes aussi que même s’il y a des accidents chez les Blancs aussi, leur fréquence est très faible par rapport à l’intense trafic là-bas, de même que le nombre de morts en moyenne. A titre d’exemple, le boulevard périphérique qui entoure la capitale française est l’autoroute urbaine la plus fréquentée d’Europe, avec 250 000 voitures par jour sur un petit tronçon de 35 km. Mais vous aurez du mal à y trouver un accident mortel chaque semaine. Et encore moins un où il y aura plus de 3 cadavres », ajoute celui-ci.

25 millions

« Alors imaginez les 50, 60 morts comme au Cameroun à un rythme quasi hebdomadaire. Tu leur dis enfin que malgré l’incivisme, le brouillard, le feu, Satan, la sorcellerie, le bouc, la chèvre , la poule, oui malgré tout ça, s’il y avait des autoroutes, les dégâts seraient fortement réduits, et tu leur indique que les surfacturations, le vol en cravate et l’absence de vision politique sont en fait la plus grosse forme d’incivisme. Car c’est cela qui cause les trois quarts de ces morts », poursuit-il tout en prédisant un autre drame en février.

« 25 millions de condamnés à mort. Décès des suites de wamakoulisme en phase terminale. Préparez déjà vos  » RIP » du mois de février. Car la route (et l’incivisme politique) vont continuer à tuer, avec une garantie de 100%, sans risque de déception. Bon de toute façon on va tous mourir un jour, donc on s’en fout. N’est-ce pas ? », conclut Wilfried Ekanga.