Politique

Violences pré-électorales en Côte d'Ivoire: Fatou Bensouda met en garde les acteurs politiques

Violences pré-électorales en Côte d'Ivoire: Fatou Bensouda met en garde les acteurs politiques

La procureur de la Cour pénale internationale, Fatou Bensouda a mis en garde contre les violences pré-électorales en Côte d’Ivoire à trois jours de la présidentielles.

Longtemps muette, la procureure de la CPI, Fatou Bensouda a mis en garde les acteurs politiques qui incitent à la violence indiquant que ces crimes pourraient relever de la compétence de sa juridiction.

« Toute personne qui commet, ordonne, incite, encourage ou contribue de toute autre manière à la commission de crimes visés par le Statut de Rome est passible de poursuites devant les tribunaux de la Côte d’Ivoire ou devant la CPI », a écrit son bureau avant de lancer un appel.

« J’appelle tous les acteurs politiques et leurs partisans au calme et à la retenue. Les violences connues en Côte d’Ivoire lors de la première crise pré-électorale de 2010 ne doivent pas se répéter. La violence de tout bord politique n’est pas une option », a poursuivi la CPI.

En effet, l’avocate gambienne rappelle que les enquêtes ouvertes en Côte d’Ivoire depuis octobre 2011 se poursuivent et que mon Bureau continue de suivre de près la situation sur toute l’étendue du territoire ivoirien.

Depuis l’annonce de la candidature d’Alassane Ouattara à un troisième mandat, au moins une trentaine de personnes sont mortes dans des manifestations anti-régime. Des affrontements éclatent également entre diverses communautés alors que l’opposition continue d’appeler au boycott du scrutin présidentiel.