Politique

Père Lado : « demain samedi, je marcherai 20km dans la ville de N'djamena pour continuer à la pénitence pour le dialogue»

Père Lado : « demain samedi, je marcherai 20km dans la ville de N'djamena pour continuer à la pénitence pour le dialogue»

En symbiose avec les populations de Kumba, le prête Jésuite camerounais grand combattant des libertés vient de faire un post  où il annonce une nouvelle marche ce samedi 31 octobre 2020 au Tchad.

« In memoriam. En noir ce vendredi pour faire mémoire. Que le sang de ces innocents arrose et fasse grandir dans nos cœurs des semences de paix. Demain Samedi, je marcherai 20km dans la ville de N’djamena pour continuer à la pénitence pour le dialogue, la justice et la paix au Cameroun. Plus jamais ça ! », a posté ce vendredi 30 octobre 2020, le père Lado sur sa page Facebook.  Ce dernier manifeste ainsi sa compassion aux élèves tués le 24 octobre 2020 à Kumba.

En effet, depuis le début de la crise dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du pays, ce prêtre camerounais est au-devant de la scène pour un retour de la paix. C’est ainsi qu’après un long périple dans ces zones, l’homme de Dieu a fait des propositions pour la mise sur pied d’un véritable dialogue inclusif. Le 13 octobre 2020, ce dernier avait entrepris un long pèlerinage de Douala pour Yaoundé.

Edea

Malheureusement, il avait été stoppé à Edea, par la police avant de retourner à Douala. «Ils nous ont demandés l’objet de notre présence dans la région. Je leur ai dit que j’étais en pèlerinage. Leur problème, ce n’était pas que j’occupais la voie publique, mais que je n’avais pas d’autorisation», informait le prélat quelques heures après son arrestation.

«La police m’a demandé si je marchais pour Maurice Kamto. Je leur ai clairement expliqué que les évènements du 22 septembre sont intervenus bien après l’annonce de mon pèlerinage. Et donc, ça n’avait rien à y voir. Mais ils ont insisté pour savoir si ma démarche était politique, s’il y avait quelqu’un derrière moi, si c’était Maurice Kamto», avait-il poursuivi.